Une visite à York

0
1411

York est une ville de Grande- Bretagne, où vivait au Moyen-Age une grande communauté juive. Toutefois, en 1190, Richard de Malbis et d’autres nobles locaux qui envisageaient
de se joindre à lui dans la troisième croisade, profitèrent d’un incendie urbain pour faire une rumeur contre les Juifs.

Les membres de la communauté obtinrent l’autorisation de se réfugier dans la tour de Clifford. Elle fut assiégée plusieurs jours, et un moine procéda à la cérémonie de sacrement chaque matin autour des murs, comme pour sacraliser la lutte.

Il fut écrasé d’une pierre jetée par les Juifs assiégés ; la colère de la foule devint alors une folie forcenée.
Quand les Juifs de la tour de Clifford virent qu’ils n’avaient aucune alternative au baptême que de périr aux mains de la foule, rav Yom-Tov ben Yits’hak de Joigny, tossafiste français et nouveau chef de la communauté yorkaise, les exhorta à se tuer eux-mêmes plutôt que de succomber à la cruauté de leurs ennemis, ce qu’ils firent tous. Cela s’est passé la veille
du Chabbath hagadol voici 826 ans. Cette horrible histoire a fait l’objet de
diverses citations dans les ouvrages des auteurs médiévaux, dont rabbénou Efraïm de Bonn (en Allemagne).

Rabbi Yossef de Chartres a rédigé une kina en souvenir des Juifs de York, tandis qu’un
texte du à rabbi Yom-Tov lui-même est utilisé le soir de Yom Kippour dans certains
rites achkenazes (« Omnam kel, yétser sokhen banou… »). Par la suite, une communauté se serait reconstituée à York, mais elle aurait été expulsée, avec tous les Juifs d’Angleterre,
un siècle plus tard.
Il restera alors clairement établi dans la communauté juive que nul ne passerait plus la nuit à York, cette ville recevant un cachet de ville maudite dans notre peuple. On ne sait pas exactement où ces Juifs ont trouvé le repos éternel. Le cimetière juif lui-même a également disparu. Pourtant, malgré cela, les Juifs, en Angleterre, ont pour tradition qu’ils ont été enterrés à proximité de la tour de Clifford.

LIRE  Drogue et tabac dans la Halakha

Alors, il s’agirait de la seule tombe datant du temps des Tossafistes que l’on aurait en
Europe ! Ce n’est pas négligeable. Voilà pourquoi plusieurs minianim de Juifs de Londres ont fait le voyage – une heure et demie de trajet – pour se rendre à York et visiter ce site aux alentours de Pessa’h dernier, et ont fait part de leur grande émotion à se retrouver là.

Par Ya’akov Manela

Extrait de Kountrass numéro 198

Pour vous abonner, contactez-nous au 972 (0) 2-96-69-939 ou par mail à abo@kountrass.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire