Washington déterminé à faire respecter les sanctions contre l’Iran

0
459
US President Donald Trump watches Mike Pompeo(R) speak during his ceremonial swearing-in as US Secretary of State at the State Department in Washington, DC, May 2, 2018. / AFP PHOTO / MANDEL NGAN

« Notre but est de réduire les importations de pétrole iranien de chaque pays à zéro d’ici le 4 novembre », a déclaré l’émissaire spécial pour l’Iran Brian Hook

Le chef de la diplomatie américaine Mike Pompeo a annoncé jeudi la création d’un « groupe de travail sur l’Iran » destiné à faire respecter les sanctions économiques américaines contre Téhéran, au risque de sanctions « secondaires » aux pays qui ne les respecteraient pas.

« Le groupe de travail sera dirigé par l’émissaire spécial pour l’Iran Brian Hook et sera chargé de diriger, réévaluer et coordonner tous les aspects des activités du département d’Etat liées à l’Iran », a déclaré M. Pompeo à la presse.

L’objectif est notamment de faire respecter par les autres pays les sanctions économiques contre l’Iran que le président américain Donald Trump a décidé de rétablir après avoir dénoncé en mai l’accord nucléaire signé en 2015 par Téhéran et les grandes puissances internationales, a indiqué pour sa part M. Hook.

Cette cellule de travail est « déterminée à mener un gros effort mondial pour que le régime iranien change d’attitude », a-t-il précisé. « Nous voulons nous synchroniser étroitement avec nos alliés et partenaires dans le monde entier ».

Les Etats-Unis ont rétabli début août une première salve de sanctions économiques contre l’Iran, notamment des blocages sur les transactions financières et les importations de matières premières, ainsi que des mesures pénalisantes sur les achats dans le secteur automobile et l’aviation commerciale. Une deuxième série doit entrer en vigueur début novembre.

« Notre but est de réduire les importations de pétrole iranien de chaque pays à zéro d’ici le 4 novembre », a indiqué M. Hook.

Brian Hook (Crédit : domaine public)

« Nous sommes prêts à imposer des sanctions secondaires » aux pays qui ne respecteraient pas les sanctions américaines, a ajouté ce proche du conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche, John Bolton.

LIRE  Les Etats arabes n'attendent plus les Palestiniens

En annonçant le rétablissement des sanctions américaines au début du mois, M. Trump avait lancé un avertissement aux pays qui persisteraient à commercer avec Téhéran. « Quiconque faisant des affaires avec l’Iran ne fera PAS d’affaires avec les Etats-Unis », avait-il tweeté.

Lire la suite sur fr.timesofisrael.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire