Yvet s’inquiète : « Comment sauver les orthodoxes et les Arabes du surpoids et de la diabète ? »

0
55

Lors d’une discussion tenue aujourd’hui au sein de la commission des finances sur la taxe sur les boissons sucrées, le député Asher a décrit avec sarcasme comment le ministre des Finances a radicalement arrêté toutes les discussions budgétaires pour aborder des questions qui lui ont toujours été importantes : alimentation et santé… • Le discours moqueur de Yaakov Asher sur Yvet.

JDN – Benjamin Berger

La commission des finances a discuté aujourd’hui (mercredi) de la taxe sur les boissons sucrées décidée par le ministre des Finances Avigdor Lieberman, le député Ya’akov, qui voulait montrer aux membres de la commission combien il s’agit d’une taxe économique et pas du tout sanitaire, a choisi de le faire dans un cadre pittoresque décrivant à quoi ressemblait la discussion dramatique au ministère des Finances, Lieberman a décidé des impôts qu’il a définis comme des impôts sur la santé.

« Un nouveau gouvernement a été formé », a commencé Asher, « il y a un nouveau ministre des Finances, après toutes les lois norvégiennes, etc., conçu pour stabiliser le gouvernement et le laisser travailler. Le ministère des Finances comprend que maintenant un budget doit être préparé d’urgence.

« Puis tout à coup », a poursuivi Asher pathétiquement, « le ministre des Finances arrête toutes les réunions professionnelles et convoque en urgence le ministère de la Santé, ouvrant par un long colloque sur les questions qui ont toujours été importantes pour lui… Alimentation et santé, c’est très troublant.

« Et quel est le résultat ? Un programme complet et professionnel qui se résume à une taxe draconienne sur les boissons sucrées et les ustensiles jetables. Du coup Israël Béthénou a appris à prendre soin de l’environnement, on est en plein dans une séance de théâtreshow. Kushnir, je n’ai pas trouvé ce sujet dans votre programme électoral… » a ajouté le député Asher à l’attention de ce dernier, membre du parti du ministre des Finances.

LIRE  Tsahal nomme un général au nouveau commandement “Iran”

Il a poursuivi en disant : « Vous avez pris la peine d’amener ici des bonnes personnes du ministère de la Santé qui croient en ce qu’elles font, mais si le ministère des Finances voulait vraiment promouvoir un comportement sain, nous serions maintenant dans une discussion différente, avec des fonds destinés à lancer une grande campagne nationale en faveur de ce sujet, mais cela n’est pas le problème, la question est le milliard de shekels qui doit être versé dans le trésor, et c’est une taxe économique nette qui a été traitée là », a déclaré Asher.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire