A cause de la guerre – Tsahal recommande l’annulation des festivités de Lag ba’Omer à Méron

0
56

En raison de la guerre en cours dans le nord du pays contre l’organisation terroriste Hezbollah, qui a déjà effectué des dizaines de lancements vers le mont Méron, Tsahal a recommandé que les événements de Lag ba’Omer de cette année n’aient pas lieu.

JDN

L’armée israélienne recommande de ne pas organiser cette année la hiloula traditionnelle le jour de Lag ba’Omer sur le site de Méron, lorsque des dizaines de milliers de personnes viennent du pays pour célébrer, se réjouir et prier face à la tombe de rabbi Chim’on bar Yo’haï, et c’est en raison de la situation sécuritaire précaire.

La recommandation est de ne pas organiser d’événements pendant ces festivités, même pas sous le format de l’année du Corona – alors le seul allumage central et traditionnel a été assuré sur le toit de la tombe, par le rabbi de Boyan.

Yediot A’haronoth a rapporté qu’après une série de discussions tenues au sein du commandement du Nord et du commandement du front intérieur ces dernières semaines et conformément à une récente évaluation de la situation, l’armée a décidé de recommander aux responsables gouvernementaux de ne pas tenir, en aucune façon, la célébration annuelle de Lag Ba’Omer cette année en raison de l’escalade continue avec le Hezbollah.

Ces derniers mois, l’organisation terroriste Hezbollah a tiré des centaines de missiles et de roquettes sur la base de l’unité de contrôle aérien au sommet de la montagne, et l’armée estime que la situation ne changera pas dans les mois à venir. Le complexe de festivités devrait être déclaré zone militaire fermée pendant Lag ba’Omer sous la surveillance de la police et de la police militaire.

Il a également été rapporté dans Yedioth A’haronoth que les services de sécurité seraient préparés à l’éventualité de tentatives d’infiltration dans la montagne et que des discussions devraient donc avoir lieu sur la manière de faire respecter l’interdiction – si l’échelon politique accepte la recommandation de Tsahal et annule l’organisation des festivités.

Le porte-parole de Tsahal a précisé : « Selon la dernière évaluation opérationnelle de la situation, Tsahal a recommandé aux autorités compétentes d’annuler les événements des festivités du Tana sur le mont Méron, qui devraient avoir lieu entre les dates de mai 25-26 2024. Il n’y a pas d’autres changements dans les instructions pour le front intérieur. »

Hier, une tournée a eu lieu à Méron dirigée par le commissaire de police, Ya’acov Shabtai et avec la participation du département de police du Nord, le surintendant Shuki Tachocha, le chef de projet Méron, Yossi Deitch, le directeur adjoint du ministère de Jérusalem et de la Tradition israélienne Haim Rosenstein et d’autres hauts fonctionnaires de l’état-major.

Les travaux du siège et les discussions se déroulent en sachant que, compte tenu de la situation sécuritaire, il ne sera peut-être pas possible d’organiser l’événement avec une participation massive comme chaque année.

Le commissaire a reçu un aperçu des participants sur la préparation de tous les facteurs qui participent au travail du siège, et les différentes options qui s’offrent aux décideurs en fonction des conditions de sécurité et de sûreté requises.

À ce stade, les travaux dans le complexe montagnard se concentrent uniquement sur les infrastructures permanentes, celles qui seront utilisées par le public visitant la montagne dans les années à venir.

« Nous nous préparons à tous les scénarios », a déclaré le commissaire de police Ya’akov Shabtai. « La décision finale sur la manière dont l’événement aura lieu sera prise dans les prochains jours par le commandement du front intérieur, en collaboration avec les responsables de la sécurité et l’échelon politique. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire