Amman aurait accepté de prolonger le bail sur des terres agricoles accordées à Israël

0
202

L’information a toutefois été démentie par le ministre jordanien des Affaires étrangères.

Le roi de Jordanie Abdallah II aurait accepté de prolonger le bail sur des zones prêtées à Israël, ont rapporté mercredi des sources israéliennes.

Il s’agit de deux secteurs frontaliers: Baqoura, à l’est du Jourdain dans la province d’Irbid (nord), et Ghoumar dans la province d’Aqaba (sud).

L’information a toutefois été démentie par le ministre jordanien des Affaires étrangères, Ayman Safadi.

L’année dernière, le roi avait annoncé que son pays avait notifié Israël de sa volonté de récupérer ces deux régions, précisant que la décision ne remettait pas en péril l’accord de paix signé en 1994 entre les deux pays voisins.

Le diplomate jordanien avait alors rappelé que « nous avons agi dans le respect des dispositions du traité de paix », soulignant qu’Amman n’avait jamais envisagé de prolonger les baux fonciers indéfiniment. « C’est pourquoi il y avait une limite de temps », avait-il précisé.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou avait répondu qu’il voulait ouvrir des négociations pour maintenir le statu quo tandis que le royaume se disait prêt à s’entretenir avec Israël tout en insistant sur son droit de récupérer ses terres.

En 1994, la Jordanie avait accepté de maintenir pendant 25 ans ces deux secteurs sous contrôle israélien mais avec une reconnaissance de la souveraineté jordanienne.

Les Israéliens y avaient construit des infrastructures ainsi que des installations agricoles. Le délai de 25 ans est renouvelable automatiquement si aucun des deux camps ne donne un préavis pour mettre fin aux dispositions de l’accord.

Source www.i24news.tv

Aucun commentaire

Laisser un commentaire