Guerre Hamas-Israël : Steven Spielberg sort du silence

0
127

Dans un texte publié par une fondation défendant la mémoire juive, le réalisateur s’est exprimé sur le conflit et la « barbarie contre les Juifs » .

Par Thomas Graindorge pour Le Point

Le cinéaste Steven Spielberg a documenté l’Holocauste dans un film resté célèbre, La Liste de Schindler.

Une « barbarie indicible ». C’est en ces termes que le réalisateur Steven Spielberg a qualifié les attaques meurtrières du mouvement terroriste du Hamas en Israël le 7 octobre. « Je n’aurais jamais imaginé voir de mon vivant une telle barbarie contre les Juifs », a-t-il déclaré dans un texte publié vendredi 1er décembre par l’USC Shoah Foundation, une organisation qu’il a fondée en 1994 pour enregistrer et préserver les entretiens avec les survivants de l’Holocauste et d’autres témoins, et relayé par le Jerusalem Post.

Depuis le début du conflit, la fondation a commencé à recueillir des témoignages et des récits de survivants des attentats du 7 octobre dans le cadre de son initiative Countering Antisemitism Through Testimony Collection. Un projet qui documente l’antisémitisme après l’Holocauste. Le cinéaste a déclaré que cette initiative est « un effort qui garantira que les voix des survivants constitueront un outil puissant pour contrer la dangereuse montée de l’antisémitisme et de la haine ».

« J’ai le cœur brisé »
« Les deux initiatives, l’enregistrement d’entretiens avec des survivants des attentats du 7 octobre et la collecte continue de témoignages sur l’Holocauste, cherchent à remplir la promesse que nous avons faite aux survivants : que leurs histoires soient enregistrées et partagées dans le but de préserver l’histoire et d’œuvrer pour un monde sans antisémitisme ni haine d’aucune sorte, a-t-il déclaré. Nous devons rester unis et inébranlables dans ces efforts. »

Il y a environ trois semaines, la Holocaust Survivors’ Foundation-USA avait publié une lettre ouverte de son président, David Schaecter, 94 ans, dans laquelle il exhortait le réalisateur à faire une déclaration condamnant le massacre. Dans sa lettre, David Schaecter exprimait son admiration pour Steven Spielberg, notamment pour avoir documenté les horreurs de l’Holocauste dans son film La Liste de Schindler.

Il poursuivait en décrivant comment la plupart des membres de sa famille avaient été assassinés pendant l’Holocauste et comment il avait survécu quatre ans dans les camps nazis d’Auschwitz et de Buchenwald, où il avait assisté à la mort de son frère.

Exprimant sa frustration, David Schaecter avait écrit : « C’est pourquoi, avec d’innombrables autres survivants, j’ai le cœur brisé de voir que, depuis le 7 octobre 2023, vous ne vous êtes pas exprimé et n’avez pas pris publiquement position contre le terrorisme, contre le Hamas et les millions de personnes qui célèbrent l’effusion du sang juif, et qui en veulent encore plus. De tout mon cœur, je vous exhorte à vous exprimer en faveur des enfants, des femmes et des hommes kidnappés et retenus en otage, et en soutien à Israël et au droit d’Israël à se défendre. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire