L’antisémitisme n’a pas sa place dans la société, dit le prince William

0
42

La famille royale britannique rencontre des survivants de l’Holocauste dans une synagogue de Londres.

Le prince William, héritier du trône britannique, a déclaré jeudi que l’antisémitisme n’avait pas sa place dans la société et que lui et son épouse Catherine s’inquiétaient de sa montée au Royaume-Uni.

William, 41 ans, a pris la parole lors d’une visite à la synagogue Western Marble Arch, dans le centre de Londres.
Le futur roi a déclaré aux participants, parmi lesquels de jeunes ambassadeurs du Holocaust Educational Trust et des survivants de l’Holocauste : « Les préjugés n’ont pas leur place dans la société. Je l’ai déjà dit et je le répète. Je veux que vous sachiez tous que vous pouvez en parler et parler de vos expériences.
« Catherine et moi sommes extrêmement préoccupés par la montée de l’antisémitisme dont vous avez parlé ce matin et je suis vraiment désolé si l’un d’entre vous a dû vivre cela. Cela n’a pas sa place, c’est pourquoi je suis ici aujourd’hui pour vous rassurer sur le fait que les gens s’en soucient et écoutent et que nous ne pouvons pas laisser cela passer », a-t-il déclaré.
Dans un moment émouvant, le prince de Galles, couvert d’une kippa, a posé la main sur celle de Renee Salt, 94 ans, survivante de l’Holocauste, alors qu’il l’écoutait attentivement. Il a également rencontré Manfred Goldberg, qu’il avait déjà rencontré lors de sa visite avec la princesse de Galles dans l’ancien camp de concentration de Stutthof près de Dantzig en Pologne en 2017.
La visite de William intervient à un moment où l’antisémitisme atteint des niveaux alarmants en Grande-Bretagne et dans le monde. L’organisme consultatif juif, le Community Security Trust (CST), a déclaré que la Grande-Bretagne avait enregistré des milliers d’incidents antisémites suite au déclenchement de la guerre entre Israël et le Hamas à la suite des atrocités du 7 octobre. Le CST a déclaré que 2023 était la pire année pour l’antisémitisme au Royaume-Uni depuis qu’il a commencé à l’enregistrer en 1984.

La semaine dernière, le prince a publié une déclaration appelant à une augmentation de l’aide humanitaire à Gaza et à la libération immédiate des otages qui y sont détenus.

Peu après les attentats du 7 octobre, le prince et la princesse de Galles ont exprimé leur horreur et leur inquiétude, se disant « profondément affligés par les événements dévastateurs qui se sont déroulés ces derniers joursLes horreurs infligées par l’attaque terroriste du Hamas contre Israël sont épouvantables ; nous les condamnons totalement.

Jforum.fr avec  jns

Aucun commentaire

Laisser un commentaire