Le gouvernement israélien a rejeté la résolution de l’ONU reconnaissant un État palestinien

0
148

Le gouvernement a déclaré que la décision de l’ONU ne peut avoir pour but de modifier le statut des zones contestées, qu’elle n’a pas à conférer des droits et qu’elle n’a pas la capacité de porter atteinte aux droits de l’État d’Israël et du peuple juif sur la Terre d’Israël. • Netanyahu : « Il n’y aura aucune récompense pour le massacre ! »

JDN – Benjamin Berger

Aujourd’hui (mercredi), le gouvernement a approuvé à l’unanimité la proposition du Premier ministre Benjamin Netanyahu de rejter la résolution de l’Assemblée générale des Nations Unies de la semaine dernière visant à reconnaître un État palestinien.

Dans le cadre de ce rejet, le gouvernement a décidé de rejeter la décision de l’Assemblée générale des Nations Unies du 10 mai 2024 visant à rehausser le statut de l’Autorité palestinienne et à lui donner des pouvoirs supplémentaires habituellement réservés aux États membres de l’ONU. La décision susmentionnée ne modifie pas le statut des zones contestées. Elle ne confère un quelconque droit et ne porte atteinte à aucun droit de l’État d’Israël et du peuple juif sur la Terre d’Israël. La décision susmentionnée ne constituera pas une base pour de futures négociations et n’a aucun but de promouvoir une solution pacifique.

Netanyahu : « Aujourd’hui, le gouvernement s’est opposé à la décision de l’ONU de la semaine dernière de promouvoir la reconnaissance d’un État palestinien. Aucune récompense n’a été accordée pour le terrible massacre du 7 octobre, soutenu par 80 % des Palestiniens, tanten Cisjordanie qu’à Gaza. Nous ne leur permettrons pas de créer un État terroriste à partir duquel ils pourraient nous attaquer encore plus.

« Personne ne nous empêchera, nous, Israël, d’exercer notre droit fondamental à nous défendre – ni l’Assemblée générale des Nations Unies ni aucune autre entité. Nous serons unis, la tête haute, pour protéger notre pays », a déclaré le Premier ministre.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire