Le KKL : Les dégâts causés par les incendies dans le nord sont deux fois pires ceux de la Seconde Guerre du Liban

0
95

Le KKL a informé du fait que des dizaines de milliers de dounams de forêts naturelles ont été brûlées suite aux derniers tirs du Hezbollah depuis le Liban. • Selon les données, depuis le début de la guerre, de nombreuses forêts du nord ont souffert deux fois plus durement que à la Seconde Guerre du Liban.

JDN

Des dizaines de milliers de dounams de forêt naturelle ont été incendiés suite aux tirs de l’organisation terroriste libanaise qui se sont intensifiés hier. Dans un communiqué publié aujourd’hui (mardi), le KKL a déclaré que ses pompiers, en coopération avec Fire and Rescue, travaillent toujours sur le terrain pour éteindre les incendies qui mettent en danger les maisons des villages du nord ainsi que les habitants qui ont choisi de ne pas quitter leur domicile. Une salle de commandement du KKL a été ouverte à Agamon ‘Hula à partir d’hier et pour aussi longtemps que nécessaire.

Les incendies qui ont éclaté hier dans de nombreux endroits de la Haute Galilée ont détruit des milliers de dounams de forêt naturelle – et l’ampleur réelle des dégâts causés est encore inconnue. Les efforts de lutte contre les incendies se poursuivent même à cette heure et on sait jusqu’à présent que 16 personnes ont été légèrement blessées au cours des opérations complexes de lutte contre les incendies. 96 points chauds se sont développés au cours du dernier jour dans la région nord.

Les services d’incendie et de secours ont maîtrisé la grande majorité des incendies, mais les combats contre le Hezbollah dans le nord, ainsi que les conditions météorologiques, ont provoqué trois autres incendies – dans la forêt de Biriya près de Safed, à Margaliot et à Keren Naftali. À l’heure actuelle, les équipes du KKL et les pompiers travaillent toujours dans la région de Biriya pour empêcher la propagation de l’incendie.

Dans une évaluation de la situation faite ce soir par la présidente du KKL, il a été rapporté que depuis le début de la guerre, de nombreuses forêts du nord ont subi un coup plus sévère que la guerre du Liban en 2006. Environ 1 200 dounams ont été brûlés dans la forêt de la crête de Solam Roch Hanikra et environ 200 dunams ont été brûlés dans la forêt de Keren Naftali avec des dégâts partiels. 90% de la forêt de montagne de Naftali a été brûlée, soit environ 8 000 dounams qui ont été brûlés à différentes intensités.

Il s’agit d’un dommage important et significatif d’environ 14 000 dunams, contre 7 000 dunams pour la Seconde Guerre du Liban. Une fois qu’ils auront atteint toutes les zones du KKL, on estime que les dégâts augmenteront encore davantage.

La présidente du KKL, Yifat Ovadia Loski, a déclaré : « Au milieu des tirs massifs de roquettes du Hezbollah, les équipes d’urgence du KKL sont à l’avant-garde de la lutte contre les incendies qui font rage dans les forêts et les espaces ouverts du nord. La lutte, qui prévaut dans de nombreux centres, est exigeante et nécessite une coordination avec les pompiers, les forces de sécurité et les autorités locales. »

« Toutes nos équipes travaillent sans relâche, jour et nuit, pour maîtriser les flammes qui font rage, sauver des vies et prévenir des dommages irréversibles. Les dégâts dans le nord sont énormes et encore plus difficiles à estimer. Le travail de restauration sera immense, mais comme nous nous sommes engagés à aider les habitants du sud, nous serons également là pour les habitants du nord », a conclu Loski.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire