Le président iranien élu réitère son engagement à détruire Israël

2
201

Le président iranien fraichement élu, Masoud Pezeshkian, a réaffirmé lundi l’engagement de Téhéran à soutenir la résistance contre Israël, qualifié de « régime sioniste illégitime ». Dans une lettre adressée au chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, Pezeshkian a exprimé sa certitude que les mouvements de résistance dans la région empêcheront Israël de poursuivre ses « politiques criminelles » contre le peuple palestinien et d’autres nations de la région.

Pezeshkian, ancien chirurgien cardiaque et législateur de longue date, né d’un père azerbaïdjanais iranien et d’une mère kurde iranienne, a déclaré avant son élection qu’il chercherait à établir des relations amicales avec tous les pays, à l’exception d’Israël. Durant sa campagne, il a souligné son adhésion aux politiques du régime islamique et son alignement avec la direction de Khamenei. Sa victoire n’est pas attendue pour entraîner de changements majeurs dans la politique iranienne concernant son programme nucléaire ou son soutien aux groupes tels que le Hamas, le Hezbollah, les Houthis, ou diverses milices en Irak et en Syrie.

Une porte-parole du département d’État américain a indiqué à Iran International que les élections en Iran n’auraient pas d’impact significatif sur la politique de l’administration Biden, en raison des préoccupations persistantes concernant les progrès nucléaires de l’Iran et ses guerres par procuration. La porte-parole a également affirmé que le scrutin n’était « ni libre ni équitable », ce qui a provoqué une réponse furieuse du ministère iranien des Affaires étrangères, accusant Washington de « politiques non constructives et hostiles ».

Suite aux élections, le ministre israélien des Affaires étrangères, Israël Katz, a appelé la communauté internationale à intensifier la pression sur le régime iranien. Katz a déclaré que les Iraniens avaient envoyé un message clair de demande de changement et d’opposition au régime en place par le biais des élections. Il a insisté pour que le monde désigne le Corps des gardiens de la révolution islamique (CGRI) comme une organisation terroriste et exige l’annulation du programme nucléaire iranien et l’arrêt du soutien aux groupes terroristes.

Katz s’est rendu à Washington pour représenter Israël au sommet de l’OTAN, marquant le 75e anniversaire de l’alliance. Il a déclaré son intention de sensibiliser les dirigeants mondiaux à la menace iranienne, en insistant sur la nécessité d’une action déterminée contre Téhéran.

Par ailleurs, un haut général iranien a déclaré aux familles des terroristes du Hamas tués à Gaza que l’Iran était prêt à lancer une nouvelle attaque contre Israël, rappelant une offensive massive de missiles et de drones en avril. Cette déclaration fait suite à une menace iranienne de détruire Israël si les Forces de défense israéliennes engageaient une guerre à grande échelle contre le Hezbollah au Liban.

Le Washington Post a récemment rapporté que l’Organisation iranienne de l’énergie atomique prévoyait d’installer 1 400 nouvelles centrifugeuses d’enrichissement d’uranium dans une installation sécurisée. L’expansion de l’usine d’enrichissement de Fordow pourrait permettre à l’Iran d’accumuler chaque mois suffisamment de combustible pour plusieurs bombes nucléaires, selon des documents confidentiels consultés par le journal.

Jforum.fr

2 Commentaires

Laisser un commentaire