« L’Égypte nous a égarés » : le drame derrière les contacts pour l’accord raté 

0
407

Un reportage dramatique a été publié sur le réseau américain CNN concernant l’intervention de l’Égypte dans les détails de l’accord qui a été transmis au Hamas, dans le but d’initier une transaction d’otages, ceci à l’insu d’Israël : « Nous avons tous été dupés ».

Ma’ariv

Au début du mois, il a semblé un instant possible de pousser un soupir de soulagement, lorsque l’organisation Hamas a annoncé son « accord » sur la libération des otages et un cessez-le-feu avec Israël. Les habitants de Gaza se sont réjouis dans les rues et même parmi les Israéliens appelant à un accord, il y a eu un espoir provisoire. Cependant, au fil des heures, il est devenu clair que la situation était différente, après qu’on ait découvert que l’accord signé par le Hamas n’était pas le même que celui approuvé par Israël !

La chaîne CNN révèle ce qui s’est passé dans les coulisses de ces jours dramatiques : selon le reportage, l’Égypte a modifié les détails de l’accord soumis à l’organisation terroriste Hamas, après sa signature par Israël. Il a également été rapporté que cette décision avait suscité une grande colère parmi Israël, les États-Unis et le Qatar contre les Égyptiens, et l’une des sources a même affirmé que les Égyptiens « nous avaient tous trompés ». Le chef de la CIA, Bill Burns, était « embarrassé », indique le rapport.

Il a également été noté que Burns, qui travaille dur pour parvenir à un accord et est considéré comme une personne relativement calme, était particulièrement en colère après avoir entendu parler de l’intervention égyptienne dans son dos. « Il a failli exploser de rage », a déclaré à CNN un responsable américain. Trois sources différentes ont révélé au réseau américain que la personne qui avait modifié les détails de l’accord était Ahmed Abdel Khalek, l’adjoint du chef des renseignements égyptiens. Selon le rapport, Al Khalek a transmis un message à Israël et un message différent au Hamas.

« Toutes les parties impliquées dans les négociations ont procédé en partant du principe que l’Egypte avait transmis au Hamas le même plan qu’Israël avait signé », a déclaré l’une des sources. « Au lieu de cela, les Égyptiens ont créé une apparence selon laquelle les différences sont moindres qu’elles ne le sont en réalité. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire