L’île des Justes ?

0
93
Frédéric Michel (à Ajaccio)

Depuis le 7 octobre, les violences ou menaces contre des personnes de confession juive se sont multipliés en France. Mais une région se distingue du reste du pays : la Corse, où aucun acte antisémite n’a été enregistré depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas. Des familles juives auraient même été tentées de s’installer sur l’île de Beauté.

Enquête.
Les actes antisémites ont explosé dans notre pays depuis le 7 octobre, et le début de la guerre entre Israël et le Hamas. Cette semaine, Gabriel Attal a annoncé que 366 faits antisémites ont été enregistrés dans notre pays au premier trimestre 2024, soit une hausse de 300% par rapport aux trois premiers mois de l’année 2023. « Personne ne peut nier cette déferlante antisémite », a insisté le Premier ministre. Certains Juifs seraient même tentés par l’exil. Si aucune statistique officielle n’existe à ce jour, on sait que des familles ont envisagé de s’installer en Corse. Europe 1 s’est rendue sur place.

Sur l’île de Beauté, les Juifs sont à peine quelques centaines et, à de rares exceptions, ils sont installés sur l’île depuis des générations. Le rabbin d’Ajaccio, Levi Pinson, n’a pas constaté d’arrivées massives ces dernières semaines. « Il y a eu à un moment des appels de personnes inquiètes de ce qui pouvait se passer sur le continent. Ça s’est atténué. Les appels sont restés des appels », explique-t-il. « Une immigration de masse n’est pas possible de toute manière : il n’y a pas d’école juive, pas de restaurant casher, il n’y a pas de synagogue au sens propre du terme. »

Mais pour ce jeune rabbin, c’est une évidence : la Corse est plus sûre. « Ici, on se sent totalement en sécurité de marcher dans la rue. Il n’y a pas d’horaires où on se dit non, là, il fait trop sombre, on a peur de sortir. »

L’île des Justes

Un constat que partage Marie-Antoinette Maupertuis, la présidente de l’assemblée de Corse. « Les Juifs qui sont ici peuvent le dire : depuis le 7 octobre, ils n’ont jamais été victimes d’attaques, même de paroles. Il n’y a jamais eu d’antisémitisme de manière générale », abonde-t-elle. « Il y a eu l’épisode de la Seconde Guerre mondiale où nous sommes distingués en accueillant des Juifs et surtout en faisant en sorte qu’aucun Juif ne soit livré. »

Si l’on parle parfois de l’île des Justes, la Corse n’a officiellement jamais reçu et demandé de statut de cet ordre.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire