Netanyahou : « Nous avons sauvé de nombreux mondes cette semaine, j’ai proposé à Galant un voyage commun »

0
130

Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a tenu une conférence de presse à la Kirya, à Tel-Aviv, après l’échec des négociations pour le retour des personnes enlevées et la reprise des combats dans la bande de Gaza. Netanyahou : « Nous avons obtenu la libération de nos personnes enlevées grâce à la pression militaire massive exercée par nos soldats héroïques, nous ferons tout pour les ramener tous. »

be’hadré ‘HArédim

Le Premier ministre Benjamin Netanyahou a tenu ce soir une conférence de presse à l’ombre de la reprise des combats et au terme d’une semaine au cours de laquelle des dizaines d’otages ont été libérés des mains de l’organisation terroriste Hamas.

Au début de son discours, le Premier ministre a déclaré : « Ce soir, nous avons été informés que le général Assaf Hammi avait été tué au combat. Assaf était le commandant de la brigade sud de la division de Gaza. Il y a deux semaines, j’ai rencontré sa famille, nous avons prié ensemble pour un résultat différent et malheureusement, le résultat ne s’est pas concrétisé. Assaf était un héros pour nous tous.

Netanyahou a ajouté : « Quiconque sauve une âme, c’est comme s’il sauvait un monde entier. La semaine dernière, nous avons sauvé de nombreux mondes. Nous avons rendu 110 âmes. Nous avons libéré 86 citoyens israéliens, des enfants et des femmes, des garçons et des filles, des mères et des grands-mères. ainsi que des dizaines de citoyens étrangers. La nation entière et de nombreuses personnes dans le monde ont suivi avec impatience chaque libération ».

Il a également déclaré : « Ce ne sont pas seulement des noms, mais les âmes des garçons et des filles que nous avons ramenés à la maison. Nous les avons ramenés à la vie. Nous les accompagnerons et prendrons soin d’eux. Je les embrasse tous. Bienvenue à ceux qui viennent de l’enfer, bienvenue à ceux qui rentrent chez eux. Nous les avons fait sortir des ténèbres vers la lumière, de l’esclavage à la liberté. Il y a seulement une semaine, cela aurait semblé sans âme, complètement imaginaire, et les voici aujourd’hui, ils sont déjà là, enveloppés dans le l’amour de leurs proches et l’amour du peuple.

Quel bonheur de leur retour et quelle douleur pour ceux qui ont été assassinés avec une terrible cruauté et pour ceux qui ne sont pas encore revenus. J’ai beaucoup lutté dans les jours qui ont précédé la décision. Je me suis demandé comment discuter avec le diable qui a assassiné, massacré et brûlé des femmes, des enfants et des enfants humains, un diable pour qui la vie humaine n’a aucune valeur. Mais en même temps, il était clair pour moi que nous pouvions sauver des dizaines de nos personnes enlevées des griffes du diable et je n’étais pas prêt à abandonner cette possibilité.

Selon Netanyahou, « nous avons mené des négociations difficiles sous le feu des critiques, du matin au soir. J’ai parlé fréquemment avec le président Biden et nous avons fait pression sur les médiateurs pour qu’ils améliorent les grandes lignes, et nous avons effectivement réussi à l’améliorer considérablement. Nous avons lancé un effort mondial avec le Mossad, le Shin Bet et moi-même entretenions des contacts quotidiens avec la Maison Blanche. Cet effort a porté ses fruits et nous avons doublé le nombre de personnes libérées, mais la mission n’est pas encore terminée. Nous avons obtenu la libération de nos otages grâce à la pression militaire massive exercée par nos soldats héroïques et à l’effort politique incessant que j’ai mené avec mes amis.

Ma femme et moi avons rencontré certaines familles des personnes enlevées qui étaient retenues captives par le Hamas. J’ai pris un engagement envers eux : nous ferons tout pour les ramener à la maison, nous ferons tout pour les ramener tous. »

Netanyahou a évoqué la poursuite des combats et a déclaré : « Afin de mener à bien la mission contre nos ravisseurs visant à éliminer le Hamas et de garantir que Gaza ne devienne plus une menace pour Israël, nous continuons à nous battre de toutes nos forces. Nos combattants se sont préparés pendant les jours de cessez-le-feu – pour une victoire complète sur le Hamas. J’ai rencontré sur le terrain les merveilleux combattants et leur ait dit que le Premier ministre continuerait jusqu’au bout.

Vous avez quelqu’un à qui faire confiance – les soldats de Tsahal, les soldats du Shin Bet, les policiers sont les meilleurs. Ils ont un grand esprit, ils ont du courage, ils ont la foi. Les combats continuent – hier, j’ai demandé à Tsahal de reprendre les combats avec une intensité croissante. Au cours du dernier jour, nous avons détruit plus de 400 cibles terroristes du Hamas. Nous avons éliminé les terroristes à Khan Yunis et Beit Lahia. Nous opérons également dans le nord de la bande de Gaza. »

Netanyahou a été interrogé sur la possibilité d’un autre accord d’otages et a répondu : « Le Hamas a violé l’accord et j’ai dit que s’il violait l’accord, nous retournerions à la guerre. C’est ce que nous avons fait et cette pression augmentera. Il y a une pression internationale, je ne le nie pas. Mais ce que je fais, c’est créer un espace international face à cette pression et parler aux dirigeants chaque jour. Je présente la droiture de notre chemin. »

Sur la question de savoir pourquoi lui et Gallant ont fait des déclarations séparées, il a déclaré : « J’ai suggéré au ministre de la Défense de tenir une conférence de presse conjointe. Il a décidé ce qu’il a décidé. Il est important que le public nous entende et comprenne que nous travaillons ensemble dans le cabinet de guerre et pas seulement là pour atteindre les objectifs de la guerre. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire