Attaques généralisées à Gaza – un commandant de bataillon du Hamas a été tué

0
104

Hier soir, Tsahal a mené des attaques de grande envergure sur toute la longueur de la bande de Gaza et se prépare à la prochaine étape de la manœuvre terrestre | Le chef d’état-major et le chef du Shin Bet ont confirmé leurs plans pour la poursuite : « Concentrés sur le la poursuite du démantèlement du Hamas et la création de conditions propices au retour d’autres personnes enlevées » | Hamas : des centaines de personnes ont été tuées depuis la reprise des combats vendredi.

Be’hadré ‘Harédim

Après la rupture de la trêve entre Israël et le Hamas vendredi et la reprise des combats à Gaza, l’armée israélienne étend ses attaques dans toute la bande de Gaza. Des alarmes ont été entendues ce soir dans plusieurs colonies de Gush Dan et de la Sheféla. La prochaine étape de la manœuvre terrestre : le chef d’état-major et le chef du Shin Bet ont procédé à une évaluation de la situation et approuvé les plans pour la poursuite des combats dans le commandement sud. « Nous nous concentrons sur la poursuite du démantèlement du Hamas et sur la création des conditions pour le retour de personnes enlevées supplémentaires », a déclaré le chef d’état-major. Selon l’organisation terroriste, des centaines de Palestiniens ont été tués depuis la reprise de la guerre et 15 207 en tout depuis le 7 octobre. Ce soir, il a été autorisé de publier que le commandant de la brigade sud de la division de Gaza, le colonel Assaf Hammi, a été tué dans les combats lors de l’attaque surprise du Hamas et que son corps est détenu à Gaza.

Pendant ce temps, un certain nombre de pays du Moyen-Orient s’efforcent de reprendre les négociations entre Israël et le Hamas, même si le Mossad a annoncé qu’après l’impasse et sous la direction du Premier ministre Benjamin Netanyahou, le chef du Mossad, David Barnea, a ordonné à son équipe à Doha de revenir en Israël. « L’organisation terroriste Hamas n’a pas rempli sa part de l’accord, qui prévoyait la libération de tous les enfants et femmes selon une liste qui a été transmise au Hamas et approuvée par celui-ci », a déclaré le bureau du Premier ministre. Le chef adjoint du Hamas, Saleh al-Aaruri, a déclaré aujourd’hui qu’« il n’y a actuellement aucune négociation concernant la trêve. Notre position officielle est qu’il n’y a pas d’échange de prisonniers avant la cessation des hostilités. Les personnes enlevées qui restent à Gaza sont désormais des soldats et des civils qui ont servi dans l’armée israélienne. L’armée israélienne prétend qu’il y a encore des enfants et des femmes à Gaza, mais nous avons dit que nous avions remis toutes les femmes et tous les enfants.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire