Qui organise l’élection du «sale Juif de l’année» ?

Qui organise l’élection du «sale Juif de l’année» ?

0
111

Antisémitisme

«Europe Ecologie – Les Bruns», ce site nazi français qui organise l’élection du «sale juif de l’année»

Sur le forum «eelb.su», près de 4 000 personnes rivalisent de messages antisémites haineux en toute impunité. Derrière ce défouloir protégé par un trou noir juridique, le site Démocratie participative du néonazi Boris Le Lay, qui se cache toujours au Japon.

Raphaël Glucksmann, Volodymyr Zelensky, Bernard-Henri Lévy, Patrick Cohen, Agnès Buzyn, Jacques Attali… Sur un forum nazi particulièrement ordurier et actif, les utilisateurs sont appelés à voter pour le «sale juif de l’année 2022». Un défouloir pour les antisémites obsessionnels qui peuplent ce site lancé en 2020 et où près de 4 000 membres inscrits ont posté un total de 390 000 messages qui sont, tous, de la même veine nauséabonde et haineuse. Bienvenue sur «eelb.su», pour «Europe écologie Les Bruns», détournement d’EE-LV tout autant que programme politique : l’Europe c’est ici pour la «race blanche», l’écologie pour le rapport identitaire à la terre et le brun pour la couleur des chemises.

«La liste de Schindler est tellement longue qu’on a l’embarras du shoah…» écrit un certain «Jevola», pseudo sans doute choisi en référence au penseur néofasciste Julius Evola, dans la section consacrée à cette élection et posté dans la partie «Question juive» du forum. Les 2 500 messages ayant entraîné plus de 10 000 réactions de cet utilisateur lui permettent d’afficher le «grade» de «Hauptsturmführer» de la SA, la milice nazie. Au fil de la discussion, les autres, affichant tantôt le blason d’une division SS en photo de profil, tantôt un pseudo faisant l’apologie de l’Holocauste, font assaut d’antisémitisme.

Une accumulation d’horreurs
Ici on propose une personnalité, qualifiée d’«empoisonneur de puits». Là on évoque la nécessité de «choisir qui sera le premier à entrer dans le train en direction du sud de la Pologne» dans une allusion transparente au camp d’extermination d’Auschwitz. «Question très difficile», lance «Michael Wittman», du nom d’un tankiste SS érigé en héros par les nazis, «l’ennui c’est que ce sont tous des sales juifs. […] Loin de moi l’idée de vouloir me soustraire à cette élection passionnante mais je vais laisser ce choix à des experts ès youpinade. En revanche, lorsqu’il faudra déporter, pardon, départager nos concurrents, voilà un vote que je ne manquerai pas».

 Une accumulation d’horreurs qui s’étale sur les dizaines de milliers de pages du site. Les forumeurs y parlent de négationnisme et «raciologie», des femmes et de l’éducation des enfants. Mais aussi de sécurité informatique, lâcheté oblige. Sur ce site, tout le monde a visiblement très peur de se faire pincer. A raison : à peu près tout ce qui y est posté tombe sous le coup de la loi. Le site lui-même est hébergé dans une espèce de Far West abandonné du web : les domaines en «.su» attribués à l’ex-Union soviétique. Si les domaines en «.fr» ou «.com» par exemple relèvent d’un droit international circonstancié, l’ancienne URSS n’a jamais ratifié ces traités et le «.su» est tombé dans un trou noir juridique…

L’ombre du fuyard Boris Le Lay
Un comble quand on sait que le site maison mère de ce forum n’est autre que «Democratie participative», la plateforme ordurière du néonazi français Boris Le Lay, recherché par Interpol et qui se cache depuis des années au Japon, qui refuse de l’extrader. En effet, «DemPart» comme l’appellent ses utilisateurs a été l’objet de plusieurs condamnations pour son contenu au point, fait rarissime, que la justice française ordonnait aux opérateurs d’en bloquer l’accès en novembre 2018. Ce site haineux reste étrangement accessible au gré de ses modifications d’URL et migration sur le web au fil des interdictions.

 «Je déplore que ce forum ne fasse pas l’objet du même blocage de Democratie participative», explique à Libé le député Eric Bothorel qui a fait de la lutte contre le site de Le Lay son cheval de bataille. «Ce forum, c’est l’arrière-boutique du site en pire. Mais il suffirait d’une plainte instruite qui aboutisse à une décision de justice pour lui appliquer les mêmes restrictions», souligne cet élu de la majorité.

Source : liberation.fr – Par Maxime Macé et Pierre Plottu

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro
0
    0
    Panier
    Votre panier est videAu shop