Un document interne révèle : Tsahal se retire – Le Hamas rétablit rapidement ses capacités gouvernementales

0
78

Un document interne de Tsahal révèle que l’objectif fixé au début des combats, à savoir éliminer les capacités gouvernementales de l’organisation terroriste Hamas, n’a pas été atteint et ils se rétablissent rapidement. Les preuves : les terroristes du Hamas contrôlent l’aide entrant à Gaza, l’arrêt des manifestations et la restauration des infrastructures.

JDN

Un document interne obtenu par Mida et qualifié de « non classifié » fait le point sur la situation dans la bande de Gaza en matière de gouvernance. Il s’agit d’un document compilé par Tsahal et publié pour la première fois par Akiva Bigman.

L’un des objectifs de la guerre des épées de fer était défini comme « la réduction des capacités militaires et gouvernementales du Hamas à Gaza », mais le document montre qu’après le retrait de Tsahal de la majeure partie du territoire de la bande de Gaza, le Hamas rétablit rapidement ses capacités gouvernementales.

Par exemple, il est rapporté dans le document qu’« il y a eu une diminution significative du nombre de pillages des camions d’aide qui passaient vers le nord », comme preuve que le Hamas a été capable de contrôler les pilleurs, prouvant ainsi sa capacité gouvernementale.

En outre, depuis fin février, il n’y a eu aucun incident de manifestation anti-Hamas dans toute la bande de Gaza – et le Hamas réussit également à supprimer tout parti concurrent disposant d’un pouvoir réel et susceptible de menacer son pouvoir.

Le document fait état d’un affrontement entre des éléments d’un clan appelé Da’mesh et du Hamas, dans un quartier de la ville de Gaza, « sur fond de éléments du clan prenant le contrôle de l’aide qui est entrée dans le nord pendant la nuit ». Selon le rapport, « des membres du Hamas sont arrivés dans l’enceinte du clan pour procéder à des arrestations et récupérer l’aide », et un conflit armé entre les parties s’est engagé, « qui a entraîné un certain nombre de morts dans les rangs du clan ».

À Khan Yunes, la situation est désormais définie comme un « fonctionnement de routine », car « au cours de la semaine dernière, la municipalité a commencé à ouvrir des routes dans différents quartiers de la ville, après le retrait de nos forces ». Une activité de renouvellement des infrastructures a également été enregistrée à Bnei Sahila, Absan Al-Khabira et Abdan Al-Jadadia.

Akiva Bigman écrit dans ‘Mida’ que « l’essentiel est que malgré le long séjour des forces de Tsahal dans la bande de Gaza et malgré la destruction généralisée des infrastructures et des bâtiments, le pouvoir effectif du Hamas demeure, et il reste le souverain et l’arbitre sur le terrain. Le propre document de Tsahal indique très clairement que l’objectif de cette guerre n’a pas été atteint. »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire