Un israélien a trouvé la mort au Mont Blanc

0
58

Un alpiniste israélien de 55 ans a trouvé la mort hier en fin de matinée après que des rochers ont glissé vers lui. La semaine dernière, deux alpinistes, un Français et un Néerlandais, âgés de 26 et 36 ans, ont péri suite à des chutes de pierres.

Be’hadré ‘Harédim – Yankee Farber

Un alpiniste israélien de 55 ans a péri lors de sa chute au Mont Blanc, le plus haut sommet d’Europe occidentale, a annoncé la police française. L’accident s’est produit hier matin à une altitude de plus de 3 000 mètres (9 800 pieds), ont annoncé les autorités.

L’alpiniste faisait partie d’un groupe, qui n’était pas relié par corde, lorsqu’il a été frappé par des chutes de pierres. Personne d’autre n’a été blessé. Il a été rapporté dans les médias français qu’il a dévalé la pente sur 200 mètres.

La semaine dernière, deux alpinistes, un Français et un Néerlandais, âgés de 26 et 36 ans, sont morts à cause de chutes de pierres lors de leur ascension sur la partie suisse du Mont Blanc, a indiqué la police suisse. Un jeune alpiniste de 22 ans, également néerlandais, a été blessé.

Les chutes de pierres sont fréquentes en passant le long du chemin le plus populaire pour atteindre le sommet du Mont Blanc, qui se produit généralement plus tard dans la saison lorsque la montagne est plus sèche. L’été dernier, toutes les ascensions du parcours ont été stoppées en raison du risque d’avalanches.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire