Un signal fort contre l’antisémitisme en Europe : Le rav Pinchas Goldschmidt a reçu le prestigieux Prix Charlemagne

0
50

Aix-la-Chapelle, le 9 mai 2024 – Le président de la Conférence des rabbins européens (CER), le rav Pinchas Goldschmidt, a reçu le Prix international Charlemagne 2024 – plus haute distinction européenne – à Aix-la-Chapelle jeudi. Le Comité du Prix Charlemagne a expliqué que la vie juive était une partie intégrante de l’identité européenne et que l’antisémitisme n’avait pas sa place en Europe.

Le rav, âgé de 60 ans, a été récompensé pour son engagement en faveur des valeurs européennes, de la compréhension réciproque et du dialogue interreligieux. Par ce prix, ce sont également les communautés juives d’Europe qui ont été honorées.

La plus haute distinction européenne

Le prix, qui porte le nom de l’empereur Charlemagne, est décerné à des personnes qui ont rendu des services exceptionnels à l’Europe et à l’unification européenne. Depuis 1950, de nombreux hommes d’État et personnalités ont été honorés, notamment Emmanuel Macron, Helmut Kohl, Tony Blair, Bill Clinton et le pape François. En 2023, c’est le président ukrainien Volodymyr Zelensky qui a reçu le prix. La cérémonie annuelle de remise du prix se déroule dans la ville allemande d’Aix-la-Chapelle.

Le vice-chancelier allemand Habeck honore les lauréats du prix

Dans son discours prononcé lors de la cérémonie, le vice-chancelier allemand Robert Habeck a déclaré que le prix Charlemagne envoyait un signal clair contre l’antisémitisme, qui a repris en vigueur ces dernières années. Il a rendu hommage au dialogue interreligieux entre Musulmans et Juifs, que le rav Goldschmidt a également contribué à promouvoir en tant que cofondateur de l’European Muslim-Jewish Leadership Council. Le Premier ministre albanais Edi Rama a également pris la parole pour plaider en faveur de la tolérance et du respect.

 Une protection accrue des Juifs européens est nécessaire

Dans son discours, le rav Goldschmidt a évoqué l’augmentation des actes antisémites. Il a déclaré que beaucoup était fait pour lutter contre l’antisémitisme et assurer la sécurité des Juifs européens, mais que les mesures prises n’étaient pas suffisantes. Depuis l’attaque terroriste du Hamas contre Israël le 7 octobre de l’année dernière, « les Juifs n’osent pas s’afficher comme tels », a-t-il déclaré ; « ils ont peur et changent de nom pour les services de livraison de colis par crainte de réactions violentes. »

Les dispositifs de protection de nombreuses communautés ont besoin d’une mise à jour et du soutien de l’État, partout en Europe. Les efforts pour enquêter et condamner les auteurs de délits antijuifs doivent être intensifiés, a demandé le Grand Rabbin. Il existe en Europe des outils solides pour lutter contre l’antisémitisme. « Je vous demande de les mettre en œuvre de manière cohérente, au niveau national et international », a-t-il également déclaré avec insistance.

L’Iran est le réel danger

Le rav Goldschmidt a également mis en garde contre l’Iran, qui soutient le terrorisme, et qui s’en prend désormais aux institutions juives et israéliennes en Europe, qu’il veut attaquer. Il s’agit d’un véritable danger, a déclaré rav Goldschmidt. Il a appelé l’Union européenne à inscrire immédiatement les gardiens de la révolution iranienne sur la liste des organisations terroristes.

Le rav Goldschmidt a déclaré qu’il aimerait voir plus de solidarité avec Israël, tout en précisant qu’il avait également des problèmes avec les « ministres d’extrême droite » du gouvernement israélien actuel. En ce qui concerne la guerre de Gaza, il a déclaré que le Hamas avait commencé la guerre et qu’il pouvait y mettre fin immédiatement en libérant les otages et en déposant les armes.

Le gouvernement allemand rend hommage aux lauréats

Le chancelier fédéral Olaf Scholz a déclaré sur la plate-forme X, lors de la cérémonie de remise des prix, que les communautés juives occupaient une place importante en Europe et en Allemagne, et que leurs activités devaient être considérées comme des évidences. « Le fait que le prix Charlemagne d’Aix-la-Chapelle soit décerné aux communautés juives et au rav Pinchas Goldschmidt est un signe important en faveur de la tolérance et contre l’antisémitisme », a expliqué le chancelier.

Le président fédéral Frank-Walter Steinmeier a également exprimé ses félicitations. Il a souligné la cohérence avec laquelle rav Goldschmidt a démissionné de son poste de grand rabbin de Moscou et tourné le dos à la Russie après le début de la guerre d’agression russe contre l’Ukraine. « Vous n’avez jamais hésité à souligner clairement les différences et à défendre votre position », a expliqué M. Steinmeier. Il s’est dit reconnaissant que la Conférence des rabbins européens soit installée à Munich depuis l’année dernière.

Les photos du lauréat du Prix Charlemagne 2024, le rav Pinchas Goldschmidt, peuvent être téléchargées ici : https://www.aachen.de/images/pressefotos/kp2024.zip

A propos du rav Pinchas Goldschmidt

Né en Suisse en 1963 et issu d’une famille de rabbins, le rav Pinchas Goldschmidt a été élevé dans la tradition religieuse. Après des études rabbiniques en Israël, il a fréquenté plusieurs institutions juives renommées dont la Yechiva de Telshe à Chicago et l’université rabbinique Ner Israel à Baltimore. En 1987, il a été ordonné par le Grand rabbin de Jérusalem. Devenu Grand rabbin de Moscou en 1989, il a joué un rôle important dans la préservation et la promotion de la vie juive en Russie – pays qu’il a dû quitter à la suite de sa désignation comme agent de l’étranger par Moscou après ses critiques contre la guerre en Ukraine. Président de la Conférence européenne des rabbins depuis 2003, il joue un rôle actif dans la promotion de l’unité et la coopération entre les communautés juives d’Europe.

 A propos de la Conférence des rabbins européens

Fondée en 1956, la CER représente environ 1000 membres et 800 rabbins actifs, de Dublin à Vladivostok, ce qui en fait la principale alliance rabbinique orthodoxe en Europe. Basée à Munich, capitale de la Bavière, la CER défend les droits religieux des Juifs, partout sur le continent. Elle s’engage également en faveur de la liberté religieuse et du dialogue interreligieux pour lutter contre l’antisémitisme et l’extrémisme politiquement et religieusement motivés, afin de renforcer la sécurité des communautés religieuses à travers l’Europe. Le président de la CER est depuis 2011 l’ancien Grand Rabbin de Moscou, désormais exilé, le rabbin Pinchas Goldschmidt.

Pour plus d’information : www.rabbiscer.org

À propos du prix international Charlemagne d’Aix-la-Chapelle

Le prix international Charlemagne d’Aix-la-Chapelle, décerné pour la première fois en 1950, est la plus ancienne et la plus prestigieuse des récompenses attribuées à des personnes ou à des institutions pour leur travail au service de l’unification européenne. Le prix porte le nom de Charlemagne, le roi franc considéré comme le premier unificateur de l’Europe, vénéré par ses contemporains comme le « Père de l’Europe », et qui a choisi Aix-la-Chapelle comme son Palatinat préféré à la fin du huitième siècle – un pont est ainsi jeté entre le passé et l’avenir de l’Europe.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire