Le Hezbollah prépare une descente à la frontière jordanienne

0
114

Une accumulation de forces syriennes et du Hezbollah préparant une descente sur la frontière jordanienne, provoque l’inquiétude des Etats-Unis et d’Israël.

Une vaste force de l’armée syrienne et du Hezbollah se masse à Izra, dans le sud de la région de Deraa, se positionnant pour combattre jusqu’à la frontière jordanienne et se rapprocher de Quneitra. C’est ce que révèlent les sources des renseignements militaires. L’énorme base d’Izra héberge également le commandement iranien pour l’Est de la Syrie.

Bashar el Assad a libéré une force militaire substantielle, dans ses menées pour conquérir le Sud, après avoir vaincu les forces rebelles dans la zone de Damas et l’avoir proclamée comme étant sous son contrôle. Les forces qui s’accumulent à Izra sont constituées d’éléments de la 4ème Division Blindée, ainsi que des 5ème, 7ème et 9ème divisions, conjugués à des renforts du Hezbollah.

Ils sont dotés de nouvelles armes russes fraîchement livrées, dont les lance-roquettes et lance-missiles Golan 1000, ainsi que de la nouvelle version de missiles anti-tanks Kornet D, qui peuvent frapper des cibles à une portée de 8-9 km (et no plus 5 comme la précédente).

Nos sources révèlent que ces unités se préparent à se diriger vers le sud, pour défaire les milices rebelles prenant position dans le Sud-Est et de percer jusqu’au point de passage de la frontière qui traverse Nasib.

Ce n’est pas la première expédition de l’armée syrienne motivée par cet objectif, mais, jusqu’à présent, elle a été repoussée par les rebelles, chaque fois que le commandement russe lui a refusé un soutien aérien, sur l’insistance américaine et jordanienne. Cette fois, les intentions russes restent inconnues à cette heure.

Les commandants américains et israéliens observent ce rassemblement de troupes à Izra avec circonspection et non sans inquiétude. Pour peu qu’une force du gouvernement syrien parvienne à maintenir ce cap jusqu’à la frontière jordanienne, appuyée par le Hezbollah et les commandants iraniens, cela représenterait une menace pour les contingents américains postés au nord de la Jordanie et impliqués militairement dans le triangle des trois frontières irako-syro-jordaniennes.

Leur présence à cet endroit les mettrait à deux pas de la ville de Quneitra sur le Golan et de la frontière israélienne à l’Est, ce qui peut provoquer une certaine nervosité en Israël.

Adaptation : Marc Brzustowski – www.jforum.fr

Aucun commentaires

Laisser un commentaire