Incroyable découverte à 5 kilomètres de Jérusalem… (Vidéo)

1
304

Incroyable découverte à 5 kilomètres de Jérusalem… (Vidéo)

Une immense cité ancienne, l’une des plus importantes du genre dans la région, a été découverte lors de fouilles archéologiques effectuées par l’autorité des antiquités israéliennes près du carrefour Motza, juste avant d’entrer dans Jérusalem… Détails et vidéo…


Le projet qui a permis de découvrir ce site a été lancé et financé par la société Netivei Israel (la société nationale des infrastructures de transport).
Les fouilles sont menées dans le cadre du projet de construction de la route 16, qui comprend la construction par l’ouest d’une nouvelle route menant à Jérusalem, reliant l’autoroute 1 de la région de Motza à la partie sud de Jérusalem, vers le quartier de Bayit Vegan, travaux comprenant la construction de deux double tunnels.
Lors des fouilles, les chercheurs ont trouvé des milliers de pointes de flèches, des bijoux ainsi que des petites figurines, probablement fabriquées par les habitants du site.
Le site de fouille de Motza est situé à 5 kilomètres à l’ouest de Jérusalem, sur les rives du ruisseau Sorek, dans une vallée fertile renfermant l’ancienne voie qui menait de la région de Shefela à Jérusalem.
Selon le Dr Hamoudi Khalaily et Dr. Jacob Vardi, directeur des fouilles à Motza pour le compte de l’Autorité des antiquités, « c’est la première fois qu’un tel site est découvert en Israël. Au moins 2.000 à 3.000 résidents y ont vécu.
Les fouilles ont mis à jour de grands bâtiments, y compris des pièces destinées à la vie quotidienne, ainsi que des installations publiques et des lieux rituel ».
Entre les bâtiments, des allées ont été dégagées, témoignant du niveau de planification avancé de la construction dans la ville.
Dans les bâtiments, le plâtre était parfois utilisé pour créer des sols et pour sceller diverses installations.
Selon les chercheurs, dans des lieux de vie ont été retrouvés des morts.
Certains lieux de sépulture ont été retrouvés dans et entre les maisons, dans lesquelles diverses offrandes funéraires avaient été placées, objets utiles ou précieux, censés servir aux morts dans le  monde futur.
Ces cadeaux témoignent du fait que déjà durant cette période ancienne, les résidents de ce site avaient noué des relations commerciales avec des cités lointaines.
En effet, des objets en pierre inconnue ont été trouvés dans les tombes, tout comme des objets en obsidienne (verre volcanique) d’Anatolie et des coquillages, dont certains ont été pris en mer Méditerranée et d’autres dans la mer Rouge.
Au cours des fouilles, des bracelets en pierre fabriqués à la main de différents styles ont été trouvés.
« En raison de la taille des bracelets, nous estimons qu’ils étaient principalement portés par des enfants », ont déclaré les chercheurs.
« Nous avons également trouvé des perles d’albâtre soigneusement travaillées, ainsi que des médaillons et des bracelets en nacre ».
Dans toutes les zones d’excavation, de nombreux outils en silex fabriqués sur le site ont été découverts, notamment des milliers de pointes de flèches utilisées pour la chasse et éventuellement pour la guerre, ainsi que des haches pour abattre des arbres, des faucilles et des couteaux.
Dans la cité, des hangars de stockage ont été trouvés, qui contenaient une énorme quantité de légumineuses, en particulier des lentilles.
Le fait que les graines aient été préservées est étonnant à la lumière de l’âge du site. Cette constatation est la preuve d’une pratique intensive de l’agriculture.
De plus, on peut en conclure que la Révolution néolithique a atteint son sommet à cette période car des ossements d’animaux trouvés sur le site montrent que les habitants du lieu se sont de plus en plus spécialisés dans l’élevage des moutons, au dépend de la chasse, qui a pratiquement disparue.
Selon des chercheurs, « la découverte du site de Motza suscite un intérêt considérable dans le monde scientifique, modifiant ainsi les connaissances sur le néolithique dans cette région.
Jusqu’ici, on pensait que la Judée était vide et que des sites de cette taille n’existaient que sur l’autre rive du Jourdain ou au nord du Levant. Au lieu d’une zone inhabitée de cette époque, nous avons trouvé un site complexe, où divers moyens de subsistance économiques ont été atteints, le tout à quelques dizaines de centimètres de la surface du sol.
Toutes les découvertes ont été enregistrées à l’aide d’une technologie tridimensionnelle innovante, ce qui nous permettra également de poursuivre les recherches sur le site à la fin de l’excavation.  »
Selon l’ingénieur Gilad Naor, chef du département des projets de la société Netivei Israel, «C’est un immense privilège pour nous, en tant que Société nationale des infrastructures de transport d’Israël – Netivei Israel – d’avoir été a l’origine d’une telle découverte ».
Le site entier a été documenté à l’aide d’une technologie 3D avancée qui permettra d’effectuer une recherche numérique de tous les détails.
Il est important de savoir que des pourcentages importants du site préhistorique autour de l’excavation seront préservés, bien que la route sera construite.

LIRE  Iran: Khamenei nomme un nouveau commandant en chef des Gardiens de la Révolution

Source Koide9enisrael

1 Commentaire

Laisser un commentaire