L’armée israélienne s’est préparée pour Hanoucca avec plus de 100 000 Hanoukiyoth

0
50

La semaine dernière, les membres du corps ont distribué plus de 100 000 menoroth en aluminium et des bougies colorées dans les bases de Tsahal et les rassemblements de soldats dans tout le pays, du nord au sud. En outre, plus de 15 000 menoroth et bougies à l’huile d’olive et des centaines d’autres menoroth géantes ont été distribuées.

Be’hadré ‘Harédim – Avrami Perlstein

Tsahal se prépare pour la prochaine fête de Hanoukka. Le Corps militaire rabbinique apportera une réponse aux soldats réguliers et de réserve afin qu’ils puissent célébrer la fête de la meilleure façon possible. Le personnel a distribué plus de 100 000 Hanoukkiyoth en aluminium et des bougies colorées dans les bases de Tsahal et lors des rassemblements de soldats dans tout le pays, du nord au sud. Par ailleurs, plus de 15 000 menoroth et bougies à l’huile d’olive et des centaines d’autres menoroth géantes ont été distribuées.

« Avant Hanoukka, les rabbins des unités se sont organisés pour distribuer des menoroth et des bougies afin que tout soldat souhaitant allumer des bougies puisse le faire », ont déclaré les rabbins militaires. « Les éclairages centraux auront lieu dans chaque base et à tous les rassemblements où des combats ont lieu au sud et au nord. »

Le rabbinat militaire, dont le rôle est également de fournir des réponses aux soldats religieux, affirme qu’au cours des dernières semaines, d’innombrables questions halakhiques ont été reçues concernant l’allumage des bougies de Hanoukka pendant la guerre et, entre autres, sur l’heure d’allumage et le lieu de le faire, et plus encore. « Les rabbins du corps donnent des réponses à tous les soldats afin qu’ils puissent célébrer la fête avec une grande joie », ont déclaré les responsables du corps et ont ajouté : « Et nous espérons que la lumière vaincra les ténèbres ».

Le Corps du rabbinat militaire a également publié des instructions pour allumer les bougies de Hanoukka dans le cadre de l’état d’urgence et des combats à Gaza pour les soldats sur le terrain. Les réglementations établies par le rabbinat militaire ont été construites sur la base de la situation des combats sur le terrain, tout en combinant la dimension halakhique et les évaluations de la situation à laquelle sont exposés les plus hauts rabbins militaires de l’armée et sur la base desquelles les décisions halakhiques sont prises.

Certaines instructions concernent « les obligations de ceux qui séjournent en terrain découvert » et précisent que « les militaires séjournant sur le terrain et dormant à ciel ouvert, ainsi que les militaires se trouvant dans des véhicules non couverts et ne bénéficiant pas de conditions de vie de base, sont dispensés d’allumer les bougies de Hanoukka. S’il y a dix soldats ou plus sur place, ils sont autorisés à organiser un éclairage public sur le lieu de leur rassemblement ».

En outre, selon les instructions, les militaires qui séjournent dans des lieux propices à l’hébergement, même uniquement à titre temporaire, comme par exemple dans un campement temporaire dans le terrain de rassemblement, dans un véhicule terrestre blindé ou dans des cabines de garde et même dans des tentes de patrouille et hangars, allumeront avec une bénédiction et veilleront à placer la bougie dans un endroit où il est évident qu’elle n’a pas été allumée à des fins d’éclairage »

Et qu’en est-il de l’incendie des maisons ennemies à Gaza ? Selon le rabbinat militaire, les soldats engagés dans les combats sont dispensés d’allumer les bougies de Hanoukka, « en raison du fait qu’ils sont engagés dans la mitsvoth d’aider Israël ». Toutefois, dans la mesure où cela est possible sans risque et dans la mesure où cela est expressément approuvé par un commandant ayant au moins le grade de lieutenant-colonel, on peut allumer une bougie de Hanoukka dans la maison où l’on séjourne pendant la journée, et selon la coutume ashkénaze, même bénir l’éclairage.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire