L’Etat mène une lutte déterminée contre les partisans du Hamas et ferme une station-service dont les employés saluaient les terroristes

0
129

La police israélienne continue de lutter contre l’incitation et l’expression de soutien à l’organisation terroriste Hamas, qui a perpétré le terrible massacre lors de la fête de Sim’hat Torah. Dans le cadre de la lutte, deux employés d’une station-service près de Jérusalem ont été arrêtés après que la police ait reçu une plainte selon laquelle ils glorifiaient les massacres.

JDN

La police du district de Jérusalem a émis hier soir un ordre de fermeture d’une station d’essence près de Jérusalem, après que deux de ses employés, arrêtés par la police pour interrogatoire, auraient salué le massacre qui a eu lieu près du kibboutz Reim devant des clients.

Après avoir reçu une plainte de la police contre les travailleurs qui glorifient le massacre commis par le Hamas, ils ont été arrêtés lors d’une opération rapide par la police du district de Jérusalem. Les deux personnes interpellées, des résidents d’une vingtaine d’années de Jérusalem-Est, ont été interrogés au commissariat de Lev HaBira, soupçonnés d’infractions de comportement susceptible de porter atteinte à l’ordre public et d’incitation au racisme ou à l’hostilité envers le public.

La police a déclaré : « Dans le cadre de l’enquête et sous l’autorité d’un officier de police, l’officier de la division opérationnelle du commissariat de Lev Ha-haBira dans le district de Jérusalem a ordonné la fermeture du commerce pendant 7 jours, en raison d’une violation de l’ordre public avec un motif nationaliste et du refus des propriétaires des locaux de comparaître devant lui pour une audience sur l’affaire.

La police israélienne continuera d’agir résolument contre ceux qui expriment leur soutien et leur sympathie aux organisations terroristes et à leurs actions.

Les temps ont changé.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire