Le parlement flamand interdit l’abattage rituel des animaux

0
201
Mais regardez-donc, les filles, qui vient nous voir... c'est quoi ce gros machin noir pointé sur nous ?

Cette interdiction qui s’appliquera en 2019 fait suite à une décision similaire prise par le Parlement wallon. Dans deux ans, l’étourdissement sera alors obligatoire pour la plupart des espèces animales via le procédé de l’électronarcose. 

Les abattoirs de Flandres (région flamande) où vivent la moitié de la communauté juive de Belgique (40 000 personnes), disposent d’un an et demi pour préparer leurs personnels et leurs infrastructures au nouveau dispositif légal et à la nouvelle méthode d’abattage. La Wallonie avait adopté un texte similaire en mai dernier. Cette interdiction de l’abattage rituel a provoqué l’ire des communautés juives et musulmanes qui considèrent la mesure comme étant discriminatoire. Ne restera que la région de Bruxelles où vivent 20 000 Juifs qui tolérera l’abattage rituel sans étourdissement.

L’abattage rituel juif  impose que les animaux soient conscients au moment de la che’hita (où on leur tranche la gorge). Cette pratique est jugée cruelle par les abattoirs non casher mais l’électronarcose l’est encore plus estiment les défenseurs d’un rituel vieux de plus de 4000 ans.

La liste des pays européens interdisant l’abattage rituel comme la Suisse, la Suède,  la Pologne et le Danemark s’allonge.

Cette loi fera au moins une heureuse en la personne de Brigitte Bardot, qui a lancé début 2011 une campagne contre l’abattage rituel en France.

Tel-Avivre – la rédaction – 

Aucun commentaires

Laisser un commentaire