Tsahal frappe 3 symboles du ‘Hamas et clarifie le message

0
95

Marc – JForum

L’armée de l’air israélienne bombarde trois symboles du gouvernement du Hamas à Gaza. Une maison de Sderot touchée par une roquette qui n’a pas explosé. Le Hamas offre une trêve…

Le Hezbollah menace Tel Aviv…

Les résidents du sud d’Israël se sont réveillés mardi matin après une nuit tendue mais relativement calme, au cours de laquelle plus de 60 roquettes ont été lancées depuis la bande de Gaza et que Tsahal a touché plusieurs cibles sur le territoire palestinien.

Après avoir tiré environ 30 roquettes sur Israël lundi soir, le groupe terroriste du Hamas a déclaré avoir accepté un accord de cessez-le-feu négocié par l’Egypte avec Israël et entré en vigueur à 22 heures. Les terroristes dans la bande de Gaza ont continué à tirer des projectiles dans le sud d’Israël durant la nuit. L’armée a déclaré que 30 autres roquettes ont été lancées entre 22h et 3h15.

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Israel Katz, a précisé qu’il n’y avait pas de cessez-le-feu entre le Hamas et Israël, dans une interview accordée à Reshet Bet mardi matin.

“Il n’y a pas de cessez-le-feu”, a déclaré Katz dans son rapport. “Il est peut-être possible d’éliminer le Hamas, mais il n’y a pas de réelle alternative pour renverser le Hamas.”

La première opération antiterroriste menée par Israël dans la bande de Gaza s’est limitée à des frappes aériennes contre des bâtiments vides du gouvernement du Hamas. Les sources militaires de DEBKAfile notent six caractéristiques de l’opération :

1. Seule l’armée de l’air mène cette étape de l’offensive israélienne avec des avions de combat, des hélicoptères et des drones. Les forces terrestres renforcées et massées à l’extérieur de la barrière de la frontière de Gaza sont retenues pour une étape ultérieure, en fonction de l’évolution de l’opération.

LIRE  Déçue par sa classe politique, l'Amérique latine se jette dans les bras des extrêmes

2. Trois centres de commandement du Hamas chargés de la sécurité intérieure et du renseignement ont fait l’objet de frappes dans la ville de Gaza ainsi que le bureau du dirigeant du Hamas, Ismail Haniyeh. Ils avaient tous été évacués à temps après que Tsahal a envoyé des missiles d’avertissement dans le cadre de sa politique de «cognement sur le toit» visant à réduire au minimum le nombre de victimes civiles.

3. Aucune victime du Hamas n’a été recensée jusqu’à présent, indiquant que l’armée israélienne conserve comme règle que l’offensive doit demeurer de basse intensité contre la terreur.

4. Le bureau de Haniyeh a fait l’objet d’une frappe, ce qui qui équivaut à un message de Tsahal disant que si le conflit déborde, Haniyeh et d’autres hauts responsables ou commandants du Hamas pourraient être pris pour cible à éliminer en personne.

5. Quelques heures plus tard, le Hamas et le Jihad islamique ont riposté par un puissant barrage d’environ 70 roquettes contre Sderot, qui a pulvérisé une maison. Leurs représailles pourraient s’étendre à d’autres régions d’Israël pendant la nuit. Un avertissement est émis, d’une frappe majeure du Hamas et du Djihad Islamique pour minuit heure locale.

6. À la suite de cette attaque, le Hamas a affirmé qu’une trêve avait été conclue, ce qu’Israël n’a pas confirmé.

   , 

Maison touchée par le missile du Hamas, lundi matin, vue d’un drone, au Moshav Mishmeret, dans le Sharon

LIRE  Le président tchèque, ardent défenseur d’Israël

Aucun commentaires

Laisser un commentaire