Le ministre Amsalem ne cesse d’étonner : « Sans l’étude de la Tora, le peuple juif n’existe pas »

3
339

Le ministre Doudi Amsalem dans une interview exclusive à l’édition principale de Kol ‘Hai : « Leur objectif n’est pas de recruter les orthodoxes mais de renverser le gouvernement. L’étude de la Tora est une base énorme pour le peuple juif. Sans l’étude de la Tora, le peuple d’Israël n’existe plus. Pendant 3000 ans, il a tenu sans armée mais pas sans Tora. C’est la braise du peuple d’Israël. Celui qui étudie continuera à étudier »

Rompre le silence : le ministre de la Coopération régionale et ministre au ministère de la Justice, Doudi Amsalem, s’est entretenu ce soir (dimanche) avec Mani Gira Schwartz dans l’édition principale et a attaqué : « Depuis la formation de ce gouvernement, la gauche n’a pas donné du repos : des manifestations, de la violence, intervention au tribunal. Le gouvernement ne sera plus autorisé à gouverner à partir d’aujourd’hui (du fait de l’opposition du Bagats). C’est une innovation. Je pensais que quelque chose allait changer après Sim’hath Tora, et cela a changé pendant une courte période, mais la gauche continue son chemin pour bloquer les routes et créer l’anarchie. »

Il a également déclaré : « Nous sommes en guerre sur deux fronts. Il y a plus de 80 000 personnes qui ne sont pas chez elles et la gauche est livrée à elle-même. Nous détruirons le Hamas et après cela nous nous occuperons des mauvaises herbes qui entravent l’État. Ils ont formé un mouvement et ont projeté d’incendier la maison du Premier ministre, les gens qui se trouvaient dans les systèmes de sécurité et que vous n’entendez rien de la part de la conseillère juridique du gouvernement, sauf quand cela concerne les orthodoxes. »

Amsalem a affirmé que « leur objectif n’est pas de recruter des orthodoxes mais de renverser le gouvernement ».

« Les juges ont invalidé les lois comme des voleurs pendant la nuit en temps de guerre pour que nous ne le remarquions pas. Maintenant, ils veulent que nous adoptions la loi sur la conscription. L’objectif est de renverser le gouvernement. Ils ont collecté des fonds pour renverser le gouvernement avant même qu’il ne soit établi », a-t-il ajouté en attaquant. « À mon avis, c’est le médiateur adjoint Gil Limon, qui était l’assistant de Mandelblit, qui tire les ficelles ensemble. Non, Miara. Je les licencierais même pendant la guerre si cela ne tenait qu’à moi. »

« Nous sommes plus responsables qu’eux et parce qu’il y a une guerre, ce n’est pas le moment de réformer la justice. Nous avons une responsabilité, contrairement aux juges de la Haute Cour et à toute cette bande, Ehud Barak et ses amis qui continuent de calomnier et inciter tout le temps ».

Le ministre Amsalem a également déclaré dans l’interview : « L’étude de la Tora est une base énorme pour le peuple juif, sans l’étude de la Tora le peuple juif n’existe pas. Pendant 3000 ans, il a duré sans armée mais pas sans la Tora. C’est la braise du peuple d’Israël. »

« Il y a plus de 40 000 laïcs qui ne s’enrôlent pas chaque année. D’ailleurs, j’ai vérifié, il n’y a pas d’exemption pour les Arabes et malgré cela les Arabes bénéficient d’une exemption totale et les orthodoxes qui viennent chaque année demander une exemption ont juste droit à un report pendant que les Arabes vont à l’université aux frais de l’État et d’un type orthodoxe qui veut étudier la Tora… Ceux qui étudient continueront à étudier et ceux qui ne le font pas devraient faire leur service national, etc. »

« Ils nous détestent parce que nous nous appelons Biton, Ohana et Amsalem, Netanyahou est persécuté parce qu’il est notre chef. S’il était le chef des « Hershkovits », ils lui donneraient raison. »

En conclusion, Amsalem a précisé : « Tsahal entrera à Rafah dès que les conditions seront réunies ».

3 Commentaires

  1. Le problème est que « c’est la mode  » chez les orthodoxes de ne pas faire l’armée. Il existe des villes entières orthodoxes où personne ne fait le hayal. Car c’est mal vu dans ces milieux « érudits » même si on est nul en étude de kodesh et le dernier de la classe a la yechiva mais bon en sport … Le sport, c’est pour les goyims….. ( Le discours existait déjà en Pologne du temps de mon grand père ).
    Il faudrait quand même qu’il y ait des soldats dans ces milieux. Ce serait logique. Mais la pression sociale des rabanims fait que ça n’existe pas. C’est pas respectable, chez eux , un soldat….!! Et je suis sûre que des jeunes de ces milieux aimeraient y aller, a l’armée, mais que cela ferait un « chem ra  » a la michpara. C’est très malsain tout ça. Il faudrait une révolution positive , des jeunes orthodoxes aimeraient j’en suis sûre entrer dans les rangs de Tsahal mais les barbus les en empêchent….. c’est de la tyrannie, et pas nouveau du tout….

    • Vous en êtes sûre, mais visiblement vous ne connaissez pas le milieu dont vous parlez.
      Puis le pb est bien plus profond, pas seulement le fait de devenir soldat, mais aussi le manque complet de respect face à la vie orthodoxe que l’armée suit avec force et détermination, entravant tout officier supérieur émanant du monde pratiquant d’accéder à des postes de direction, de peur qu’ils en viennent à donner à l’armée une direction engagée sur le plan religieux.

  2. Mais oui Viviane avant de parler renseignez-vous
    Il y a beaucoup d orthodoxes qui font l armée et ce n est pas mal vu chacun son tafkid
    Il y en a qui sont fait pour la faire d autre pour étudier la torah comme pour tous les autres
    Il a très bien parlé le ministre amsellem sur tous les points il n y a rien a rajouter
    Pourquoi vous n écouter pas ce qu il dit
    Parceque vous êtes envahis par la haine du religieux ou manipuler bêtement par les médias

Laisser un commentaire