Dominic Raab, fils de réfugié juif, 1er Ministre suppléant de Boris Johnson

0
124

Dominic Raab, dont le père était un réfugié juif tchèque, est Premier ministre britannique par intérim

Raab, 46 ans, ne s’identifie pas comme juif.

Maintenant, alors que le coronavirus envoie Boris Johnson à l’hôpital, le pays est à nouveau dirigé par un homme d’origine juive : le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab a pris le relais lundi après que le Premier ministre a été placé en soins intensifs.
Lors de sa première conférence de presse dans ce rôle, Raab a déclaré que Johnson «recevait un traitement à l’oxygène standard et respirait sans aucune aide». Il a ajouté que Johnson “s’en sortira parce que s’il y a une chose que je sais de ce Premier ministre, c’est qu’il s’agit d’un combattant et il sera de retour pour nous guider à travers cette crise dans un bref délai”.
Son parcours : le père de Raab, Peter, était un réfugié juif, qui a immigré en Grande-Bretagne à l’âge de 7 ans, depuis ce qui était alors la Tchécoslovaquie à la suite des annexions nazies en 1938. Peter Raab est décédé en 1986, lorsque son fils avait 12 ans, selon le Daily Courrier.

Peter Raab était parvenu à rejoindre l’Angleterre par le Kindertransport qui avait permis à environ 10 000 enfants juifs d’entrer dans le pays depuis l’Allemagne nazie, l’Autriche, la Tchécoslovaquie, la Pologne et la ville de Danzig. La plus grande partie de la famille de Peter – et notamment ses grands-parents – était restée dans sa nation d’origine avant d’être assassinée par les nazis.

LIRE  Le député rav Ya'akov Asher et la loi sur les convalescents du corona

Dans une vidéo, Raab avait invoqué la mémoire de son père en fustigeant le chef du Parti Travailliste, Jeremy Corbyn, pour son « inaction » dans la lutte contre l’antisémitisme et pour son incapacité à défendre une « démocratie libre et tolérante » similaire à celle qui avait accueilli Peter Raab.

Il ajoutait alors que son père n’avait jamais oublié ce qui était arrivé à sa famille qui, avait-il clamé, « a été systématiquement assassinée pour aucune autre raison que sa judéité ».

Raab a été élevé au sein de l’Église d’Angleterre (ou Anglicane) avant d’épouser une femme catholique brésilienne, selon ITV. Il a étudié pour devenir avocat à Cambridge et a rejoint le ministère des Affaires étrangères en 2000.
Raab, 46 ans, ne s’identifie pas comme juif. Bien que plusieurs médias au Royaume-Uni aient noté que son père était juif, Raab reconnaît rarement cette partie de son passé.
Dans une interview avec ITV en 2019, montrant des photos de famille, il a déclaré: «C’est mon père avec sa maman, et ils étaient juifs … ils ont fui lorsque les nazis ont pris le pouvoir en 1938. »
Cependant, lors de plusieurs assemblées publiques, Raab a fait référence à l’histoire de son père pour montrer qu’il comprend et soutient l’immigration, tant qu’elle est contrôlée et que ses effets sont mesurés.
Élevé par une mère célibataire qui a par la suite eu un cancer à deux reprises, il a consacré une grande partie de sa jeunesse à l’entraînement au karaté et est maintenant  ceinture noire dans ce sport. Il est marié à la directrice du marketing Erika Rey, avec qui il a deux enfants.
Ses points de vue : Perçu comme un négociateur coriace et un partisan intransigeant du Brexit, il détenait le portefeuille du Brexit sous l’ancienne Première ministre Theresa May. Mais il a démissionné le 15 novembre 2018, en opposition aux termes d’un accord que May avait tenté de sceller. Les critiques de l’accord Pro-Brexit, dont Raab et Johnson, ont déclaré que cet arrangement était trop souple.
Raab est revenu au Cabinet sous Johnson, devenant son commandant en second.
Raab a critiqué la construction de implantations israéliennes pour avoir sapé les perspectives d’un État palestinien contigu. Il a également rejeté les appels à reconnaître un État palestinien avant qu’un accord de paix ne soit conclu entre les Israéliens et les Palestiniens.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire