Jérusalem-Est : des squatters arabes expulsés d’un bâtiment appartenant à une organisation juive

1
260

La bataille juridique qui a duré deux ans et demi autour d’un bâtiment appartenant à des Juifs à Jérusalem-Est s’est finalement terminée mercredi matin, lorsque la police israélienne a expulsé des squatters arabes de la propriété et a transféré le bâtiment à ses propriétaires.

Arutz7

Mercredi, la police israélienne a expulsé des membres de la famille Siyam et des militants soutenant la famille, d’un immeuble dont ils avaient illégalement pris le contrôle dans le quartier de Silwan à Jérusalem.

Les agents ont expulsé les squatters, leurs meubles, leurs appareils ménagers et d’autres biens avant de transférer le bâtiment à l’organisation Elad, qui a acheté la propriété il y a des années. Au moins un des squatters a été arrêté pour avoir résisté à l’expulsion, a rapporté le média de l’Autorité palestinienne, WAFA.

La propriété, située dans le quartier de Silwan (Shiloah) dans la capitale, a été achetée à l’État il y a plusieurs décennies par l’organisation Elad, une ONG dédiée à la récupération des propriétés juives à Jérusalem-Est.

Tandis qu’Elad était le propriétaire légal de la propriété, l’expulsion des squatters arabes a pris 25 ans de batailles juridiques.

Il y a trois semaines, le tribunal de district de Jérusalem a rejeté le dernier recours de la famille Siyam contre l’ordre d’expulsion.

En outre, le tribunal a ordonné que les 38 000 shekels (10 600 dollars) collectés au nom de la famille Siyam pour leurs efforts juridiques soient transférés à Elad, afin de couvrir les arriérés de loyer dus à l’organisation depuis le temps où les squatters ont occupé le bâtiment.

Silwan, quartier à majorité arabe, abritait une grande communauté juive d’origine yéménite au XIXe siècle et au début du XXe siècle. Cependant, à la fin des années 1930, la révolte arabe a contraint la plus grande partie de la population juive à quitter la région. La communauté restante a été exclue de la zone après l’occupation de Jérusalem-Est par la Jordanie et la saisie des propriétés appartenant à des Juifs.

LIRE  L'ancien patron de Lafarge était-il au courant depuis 2013 que le cimentier finançait Daesh ?

Depuis les années 1980, un certain nombre d’organisations juives s’emploient activement à rétablir la présence juive à Silwan et dans d’autres régions de Jérusalem-Est.

Source hassidout.org

1 Commentaire

Laisser un commentaire