La semaine du travail casher

0
501

Qu’est-ce à dire ? Le travail casher ?! Y en a-t-il qui ne l’est pas ?

Quiconque est un peu au courant sait pertinemment que, de par nos grandes fautes, une certaine légèreté s’est introduite dans nos milieux, et des redoutables entreprises reposant sur l’escroquerie et la malhonnêteté se sont faufilées chez nous, provoquant le plus souvent d’immenses et d’intenses profanations du Nom divin, que l’Eternel nous en protège !

Que peut-on faire ? Surtout quand dans ces situations le silence est, finalement, peut-être préférable à la publicité qui pourrait être faite de notre part. Et qui est-il en mesure de se lever et de protester, de mettre en  garde et d’indiquer la bonne voie ?

Il est remarquable que c’est un homme d’affaire francophone qui a décidé de prendre le taureau par les cornes et de s’attaquer à ce phénomène négatif s’il en est ! Jérémie Berrebi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, est considéré comme étant une personne bien en vue, un homme d’affaire connu et respecté, un jeune homme dynamique et entreprenant, vivant de nos jours à Bené Brak avec sa grande famille, après avoir délaissé Rana’ana.

Pour lui, cette situation ne peut pas continuer : les Juifs que l’on trouve derrière les barreaux en France le sont pratiquement toujours pour des mauvaises conduites dans le commerce et les affaires, ce qui prouve à quel point cette méconnaissance de nos règles a pris de l’ampleur, mais, d’un autre côté, personne ne met le public en garde devant la gravité et l’interdiction absolue de ce genre de déviations ! Les jeunes vont-ils finir par penser que cela est permis, puisque nul ne s’y oppose ?

Alors, homme de communication, il a lancé l’idée d’un séminaire sur le travail casher ! Ceci, avec l’appui et l’aide de divers rabbanim, et d’organismes tels que Torah Box, Hidabrouth et… Kountrass.

Comment réunir le public, où le faire, à quelle heure ? Voyons, soyez un peu plus dans le vent : avec des intervenants en provenance de toutes les villes du monde, et le cadre aussi souple que celui qu’internet peut proposer, quoi de difficile ? Les conférences sont données en public, ainsi qu’on peut le constater sur l’affiche qui annonce ces cours, mais en plus, il est possible d’écouter les plus grands orateurs juifs orthodoxes de langue française actuels de chez soi, partout (bien que pas toutes ces conférences seront transmises, et c’est dommage), et, si D’ veut, les choses vont changer…

Si même rav untel, et également cet autre orateur que tout le monde adore, s’engage dans ce domaine et apporte des instructions claires et précises, c’est que réellement il faut se reprendre et éviter toutes ces mauvaises entreprises. La parnassa, nous dit-on, vient du Ciel, et il ne fait aucun doute que quand elle ne s’inscrit pas dans les règles indiquées par la Tora, le Ciel lui-même finira par nous bloquer dans ce que nous faisons de mal. Pourquoi nous laisser entrainer dans ce qui ne réussira pas – à long terme ?

Venons nous renforcer dans ce domaine, et écouter tous ces rabbanim nous convainquant de nous renforcer dans le domaine du travail casher ! C’est d’un très grand tikoun pour notre communauté qu’il est question, et il faut applaudir face à cette grande initiative.

Cela va avoir lieu la semaine du 10 mars prochain. RV sur le site www.travailcasher.com.

Aucun commentaires

Laisser un commentaire