Les excuses du Cameroun à Israël

0
136

Le gouvernement camerounais a présenté ses excuses officielles à l’Etat d’Israël après des propos à teneur antisémite émis par le ministre-délégué à la Justice Jean de Dieu Momo. Ce dernier, lors d’une émission à la télévision publique avait déclaré: “… En Allemagne, il y avait un peuple qui était très riche, qui avait tous les leviers économiques, les Juifs. Ils étaient d’une arrogance telle que le peuple allemand se sentait un peu frustré, puis un jour est venu au pouvoir un certain Hilter qui a mis ces populations dans les chambres à gaz….”.

Il a expliqué qu’il avait choisi cet exemple pour parler de l’ethnie Bamiléké dont le chef, Maurice Kamato, opposant au régime, est actuellement en prison. Jean de Dieu Momo avertissait que l’attitude de cette ethnie risquait de lui faire connaître le même sort que les Juifs sous le régime nazi. “Des gens instruits comme M. Kamato devraient savoir vers où ils mènent leur population”, a dit le ministre-délégué.

L’ambassade d’Israël à Yaoundé a immédiatement dénoncé ces propos: “Nous exprimons notre consternation après les propos tenus par cette haute personnalité gouvernementale qui décrit avec légèreté une histoire aussi triste et tragique de l’humanité (…). Nous dénonçons avec la plus grande vigueur les propos du ministre-délégué à la Justice qui semble justifier la Shoah perpétrée par l’Allemagne nazie. Nous sommes stupéfaits par cette comparaison antisémite”.

Le gouvernement camerounais n’a pas tardé à réagir en se “dissociant des propos inappropriés de Jean de Dieu Momo” et en présentant ses excuses officielles au gouvernement israélien. Au nom du gouvernement, le ministre de l’Information René Emmanuel Sadi a précisé que les propos de Jean de Dieu Momo “ne reflètent que son opinion personnelle”. Le ministre n’a toutefois pas précisé si le gouvernement entend sanctionner le ministre-délégué à la Justice pour ses propos antisémites employés à des fins politiques.

LIRE  Les actes antisémites aux États-Unis ont augmenté de 57% en 2017 et ont plus que doublé par rapport à 2015

Enfin, pour bien ne pas détériorer les relations excellentes jusqu’à présent entre le Cameroun et Israël, le ministre des Relations extérieures
Lejeune Mbella Mbella a reçu lundi Ran Guidor, l’ambassadeur d’Israël au Cameroun, pour lui présenter également des excuses officielles.

Source lphinfo.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire