Le ministre Dichter a été frappé à la tête par une manifestante

0
90

Une manifestante a frappé le ministre Dichter à la tête avec un mât alors qu’il quittait une conférence à Airport City. Le Premier ministre Benjamin Netanyahou : « J’exige des dirigeants de l’opposition qu’ils cessent immédiatement l’anarchie, la violence et l’incitation contre les élus ».

Hidabrouth – Gaby Schneider

Le ministre de l’Agriculture Avi Dichter a été frappé à la tête ce matin (jeudi) par une manifestante, lors d’une manifestation contre la réforme législative. La manifestante a frappé Dichter à la tête avec un mât alors qu’il quittait une convention à Airport City et se dirigeait vers sa voiture. La police a arrêté la manifestante, ainsi que deux autres manifestants, dont l’un a donné des coups de pied à un véhicule appartenant à l’entourage du ministre et mordu un de ses agents de sécurité, et un autre qui a tenté de bloquer l’entrée du hall où se tenait la conférence.

Le Premier ministre Binyamin Netanyahou a réagi: « Je condamne fermement l’attaque contre le ministre Avi Dichter par une militante de gauche et j’exige que les dirigeants de l’opposition cessent immédiatement l’anarchie, la violence et l’incitation contre les élus. J’exige que la police et le parquet prenne des mesures immédiates et fermes contre quiconque lève la main sur des élus – avant qu’il ne soit trop tard. »

Le président de la Knesset, Amir Ohana, a également condamné les violences contre le membre de son parti : « Le ministre et membre de la Knesset Avi Dichter, chef du Service général de sécurité pendant la deuxième intifada, a été attaqué ce matin en utilisant le drapeau du pays pour lequel il a travaillé toute sa vie. J’attends de tous les élus, où qu’ils soient, qu’ils condamnent l’incident et calment les esprits – pour le bien de tout le pays. »

La ministre des Transports Miri Regev a attaqué : « Une autre ligne rouge a été franchie ce matin. Des manifestants ont violemment battu un ministre en Israël et l’ont frappé à la tête. Jusqu’où cela va-t-il aller ? »

Aucun commentaire

Laisser un commentaire