La kippa interdite en Jordanie

2
879
La frontière jordanienne entre Irbid en Jordanie et Beit She'an en Israël

Des voyageurs israéliens qui désiraient se rendre sur le tombeau de Aharon haCohen pour l’anniversaire de son décès, roch ’hodech Av, se sont vus refuser l’entrer en Jordanie parce qu’ils portaient des symboles de la religion juive.

Les douaniers au point de passage sur la frontière jordanienne ont interdit aux membres d’une famille juive d’entrer dans le pays d’Israël sous prétexte qu’ils arboraient une tenue religieuse. Ils leur ont demandé de retirer tous leurs signes religieux distinctifs comme leur kippa et leur talith, mais aussi leurs livres de prière et leur tefilin.

L’incident a presque dégénéré en un incident diplomatique, l’ambassadeur jordanien en Israël, Walid Obeidat, ayant été convoqué par les autorités pour clarifier cette décision.

Alors qu’Israël et la Jordanie entretiennent de bonnes relations diplomatiques officielles, les deux voisins ont fait face à différentes sources de tension au cours des dernières semaines, en particulier en ce qui concerne le Mont du Temple.

Les événements de la semaine dernière interviennent moins d’un an après le refus déclaré de la Jordanie de laisser entrer les autres membres d’une famille juive au passage de la frontière près d’Eilat parce qu’ils portaient la kippa. D’après Aroutz 2,  les autorités jordaniennes avaient exhorté les membres de la famille d’enlever leur kippa, avertissant qu’ils ne pouvaient pas entrer dans le pays habillés de la sorte, parce que ces signes religieux pouvaient compromettre leur sécurité…

Après le dernier incident survenu la semaine dernière, un responsable du ministère israélien des Affaires étrangères a déclaré que cette décision prise à tort méritait des éclaircissements de la part de la Jordanie. Mais il ressort d’ores et déjà que cette interdiction ne serait pas le fait d’un abus de pouvoir de la part des gardes frontières, mais bien l’expression d’une politique systématique de discrimination de la part du gouvernement hachémite.

2 Commentaires

  1. Qu’Israël transfère en Terre Sainte le tombeau de cette personne ! Le problème sera résolu. « Alors qu’Israël et la Jordanie entretiennent de bonnes relations diplomatiques officielles » … Basta les relations avec les pays arabes, nos « chers » ennemis ! Arrêtons de vouloir le beurre, l’argent du beurre et la crémière ! On fait pareil avec la Turquie et son terroriste !

    • Bigre ! Les restes funéraires d’Aharon haKohen – d’y toucher ?! Mais ne craignez vous pas même d’écrire une telle proposition ? Cela semble totalement impensable.

Laisser un commentaire