Le Ministère de l’Environnement s’alarme : l’air d’Ashdod contaminé par des substances cancérigènes

0
138

Le ministère de la Protection de l’environnement a émis des ordres administratifs aujourd’hui aux raffineries de Paz Ashdod et Delek Pi Zikok Ashdod en raison de fortes concentrations de benzène dans l’air; si les entreprises ne se conforment pas aux ordres, le ministère ordonnera des mesures supplémentaires, y compris la fermeture des installations.

Le ministère de la Protection de l’environnement aspire a une prévention ou réduction de la pollution de l’air en vertu de l’article 45 de la loi sur l’air. Cependant, en raison de la concentration de benzène supérieure à la concentration maximale quotidienne prescrite dans la réglementation sur la qualité de l’air des polluants, comme dans la zone industrielle nord d’Ashdod, deux usines ont été identifiées.

En outre, la valeur environnementale annuelle du benzène a été dépassée en 2017 (la valeur environnementale de benzène mise à jour est entrée en vigueur le 01/01/2017). Il convient de souligner que si les entreprises ne respectent pas les dispositions des ordonnances, le ministère ordonnera des changements d’activité, une réduction de l’activité des installations ou leur fermeture.

Le benzène a été défini comme cancérigène pour les humains. Lorsqu’il est exposé, le benzène pénètre dans le corps humain à travers la peau, les voies digestives et la respiration, et s’infiltre dans le sang. L’exposition chronique à cet environnement peut causer une vaste gamme d’effets nocifs à long terme sur la santé, y compris des cancers.

En même temps, le ministère de l’Environnement a alerté les sociétés pour violation des conditions du permis d’émission (Paz Ashdod raffinerie) et non respect des conditions d’une licence d’exploitation (Pi Ashdod) après des contrôles effectués sur place dans les cheminées des usines. Il s’avère que les seuils autorisés ont été dépassés faisant apparaître des concentrations exceptionnelles de polluants. Les sociétés et leurs administrateurs sont tenus de prendre des mesures immédiates pour prévenir et réduire la pollution de benzène. il leur est demandé d’effectuer une cartographie des sources de benzène, y compris les irrégularités qui se sont produites, d’installer des systèmes de surveillance continue des polluants par télédétection sur les murs de l’usine (raffinerie de Paz Ashdod); d’installer un système de détection du benzène (raffinerie Paz Ashdod); de mettre en place une équipe d’urgence pour détecter et prévenir les émissions de benzène lors d’une mesure anormale; de mettre en œuvre un plan pour réduire les émissions de benzène et prévenir les écarts par rapport à la concentration quotidienne maximale.

La réponse de Paz :  Paz Ashdod rejette catégoriquement les revendications du ministère. Elle examine les possibilités juridiques qui s’offrent à elle dans les circonstances de l’affaire, y compris une requête aux tribunaux. Nous n’avons pas d’autre choix que de regretter la décision du ministère de mettre en œuvre des mesures d’exécution pour des considérations étrangères et non qualifiées tout en nuisant et en abusant de l’industrie et des intérêts nationaux vitaux pour l’État d’Israël.

traduit et adapté par Ashdodcafe.com
Source Kan Ashdod

Aucun commentaires

Laisser un commentaire