Tsahal se prépare à toute explosion dans les territoires

Tsahal se prépare à toute explosion dans les territoires

0
25
Des milliers de soldats de Tsahal et de forces de réserve ont terminé un exercice à grande échelle simulant une escalade de la violence en Cisjordanie.

L’exercice d’une semaine, auquel l’armée se prépare depuis février, a eu lieu dans toute la Cisjordanie et a exploré une variété de scénarios auxquels l’armée israélienne pourrait faire face en cas de violence.

«Nous avons exploré tout ce que nous pouvions imaginer en termes de soulèvements violents, si cela devait arriver, même les plus extrêmes», a déclaré le commandant de l’exercice, le colonel (res.) Guy Ashuri, au Jerusalem Post lors d’une pause. «Nous voulions que la division et les unités soient sur le qui-vive et préparées.»

Ashuri a expliqué que les troupes se sont entraînées sur des scénarios comprenant des attaques terroristes à l’intérieur des implantations juives, des attaques contre des véhicules israéliens ainsi que des attaques par balles et des jets de pierres. Ils ont également travaillé sur les manœuvres défensives et offensives pour prévenir d’éventuelles attaques et comment répondre aux attaques qui ont lieu.

L’exercice s’adressait aux troupes et aux réservistes de la Division de Judée et de Samarie de Tsahal, ainsi qu’aux parachutistes et aux forces spéciales de l’unité Egoz de la brigade commando, spécialisée dans la guérilla et la reconnaissance.

Aux côtés des troupes de Tsahal, il y avait des officiers du Shin Bet (Agence de sécurité intérieure) d’Israël, la police et des organes civils comme les services de secours et les pompiers du Magen David Adom.

LIRE  Le journaliste américain Jake Torres affirme que les Etats-Unis quittent la Syrie à la demande d'Israël...

«J’ai fait des dizaines d’exercices, mais dans cet exercice, il y avait un niveau de coopération que je n’avais jamais vu auparavant», a déclaré Ashuri. «J’ai vraiment vu s’exercer la synergie.»

Au cours de l’exercice, il y a eu un exercice surprise, lancé par le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Aviv Kochavi, simulant la réponse de l’armée à un enlèvement, et examinant la capacité de la division à gérer un tel scénario et la coopération entre l’armée et d’autres organismes.

«Nous voulions que la division soit prête à passer d’une situation de routine à une situation d’urgence, et comment identifier quand un tel changement se produit et être en mesure de répondre à plusieurs scénarios se déroulant simultanément», a-t-il déclaré.

Bien que les discussions sur l’annexion de certaines parties de la Cisjordanie et de la vallée du Jourdain se soient estompées, en particulier à la suite de la normalisation des relations entre Israël et les Émirats arabes unis, l’armée israélienne reste en état d’alerte face à la violence et aux attaques terroristes meurtrières.

Bien que la plupart des attaques de ces dernières semaines aient été contrecarrées sans blesser ni soldats ni civils, il y a deux semaines, le rav Shai Ohayon, 39 ans, père de quatre enfants, a été poignardé à mort par Khalil Doikat, 46 ans centre de la ville israélienne de Petah Tikva.

Doikat, qui détient un permis de travail israélien, a été arrêté par la police peu de temps après avec un couteau taché de sang apparemment utilisé dans l’attaque et remis au Shin Bet.

LIRE  Découverte d'un sceau du roi Ezéchias

«En Cisjordanie, comme sur de nombreux fronts, la pression est là», a déclaré Ashuri. «Vous n’avez pas besoin de beaucoup pour que ça explose et nous sommes prêts pour toute escalade. Il y a un haut niveau de préparation, nous sommes prêts pour tous les scénarios. »

Aucun commentaires

Laisser un commentaire

Choisir la devise
EUR Euro