Rivlin graciera Elor Azariya le Jour de l’Indépendance

0
1629

Le Président Rivlin envisage de gracier le soldat israélien Elor Azariya, condamné par Tsahal, à l’occasion du 70e anniversaire d’Israël.

Le président israélien Reuven Rivlin raccourcit la peine du soldat israélien Elor Azariya, condamné par Tsahal, dans le cadre d’une grâce accordée le jour de l’indépendance d’Israël, a indiqué Ma’ariv.

M. Azariya purge actuellement une peine de 18 mois et sera libéré en mai 2018. La décision de Rivlin raccourcira la peine d’Azariya de quelques semaines.

Le mois dernier, Rivlin a refusé de pardonner Azariya. Dans sa lettre de septembre 2017, Gadi Eizenkot, le chef d’état-major de Tsahal, avait décidé de réduire sa peine de quatre mois, par bonté et pitié, et par égard au fait qu’il était un soldat sur le terrain, le président a lui estimé qu’un allègement supplémentaire de la peine nuirait à Tsahal et à l’État d’Israël.

“Les valeurs de Tsahal, parmi lesquelles la pureté des armes, sont à la base de la force de Tsahal et nous ont toujours servi dans notre juste bataille pour notre droit à une patrie nationale et sûre, et dans la construction d’une société forte.”

“La décision du président tient compte du fait que vous devez comparaître devant un comité qui discutera de la possibilité de réduire votre peine ou de vous libérer dans trois mois.”

M. Azariya a été condamné en janvier pour avoir abattu, en mars 2016, un terroriste arabe qui avait poignardé un soldat des Forces de défense israéliennes à Hévron et qui était soupçonné de porter un gilet explosif. Il a été condamné en février à 18 mois de prison.

LIRE  Les préparatifs du sommet historique entre Kim Jong-un et Donald Trump continuent

Source : Israelnationalnews.com – jssnews.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire