Eli Cohen : Israël a mis en garde 30 pays contre des attentats précis en 2017

0
707

Dans une déclaration stupéfiante qui laisserait entendre que le monde entier se fierait largement aux services de renseignement israéliens, le ministre des Finances Eli Cohen (Koulanou) a déclaré dimanche que, dans le monde entier, Israël avait averti 30 pays au sujet de complots terroristes précis au cours de l’année 2017.

« Vous avez tous entendu dire la semaine dernière que l’Australie a reçu un appel téléphonique de l’État d’Israël [avec un avertissement précis que les terroristes] ont l’intention de faire sauter un avion. En fait, 30 pays ont reçu des appels téléphoniques d’Israël en 2017, dans lesquels l’État d’Israël les a appelés et leur a dit : Vous devez savoir, des choses [sont en train d’être planifiés], dans tel ou tel endroit, faites attention, il va y avoir une attaque », a-t-il dit, dans un enregistrement (en hébreu) de son discours diffusé par la radio de l’armée lundi matin.

M. Cohen a tenu ces propos lors d’une conférence juridique à l’Université de Tel Aviv, à la suite d’informations selon lesquelles les services de renseignements militaires israéliens auraient déjoué une tentative d’attentat à la bombe de l’État islamique contre un avion en provenance d’Australie l’année dernière. L’événement a attiré beaucoup de monde et a été ouvert au public, note le reportage radio.

Cependant, la déclaration de Cohen a été immédiatement démentie par le ministre de la Protection de l’environnement, Zeev Elkin, qui est membre du cabinet de sécurité de haut niveau.

Dans une autre interview à la radio de l’armée, Elkin a remis en question la crédibilité de M. Cohen sur les questions de sécurité, disant qu’il n’était pas au courant des chiffres cités par le ministre des Finances dans son discours à la conférence un jour plus tôt.

LIRE  La Pologne et Israël signent une déclaration commune condamnant l'antisémitisme

« Il n’est pas membre du Cabinet de la sécurité et n’est donc pas au courant de toutes les informations fournies par les responsables de la sécurité et du renseignement », a déclaré Elkin à propos de Cohen. « Je ne sais pas d’où il a tiré ces chiffres. »

Dans le même discours, Cohen a également décrit l’infiltration du drone iranien en Israël il y a deux semaines comme « une embuscade iranienne » qui, a-t-il dit, avait pour but de provoquer une réponse israélienne et une escalade croissante.

Une photo prise dans le nord, au kibboutz israélien de Harduf le 10 février 2018 montre les restes d’un F-16 qui s’est écrasé après avoir été attaqué par les défenses aériennes syriennes (Crédit : AFP / Jack GUEZ)

Notant qu’Israël a effectivement frappé des cibles en Syrie après avoir abattu le drone iranien et perdu un F-16, M. Cohen a déclaré que 11 personnes avaient été tuées dans les représailles israéliennes. (La radio de l’armée a indiqué que les médias libanais avaient publié un reportage similaire au moment de l’explosion, affirmant que 12 Iraniens avaient été tués dans les attaques israéliennes. Cohen n’a pas précisé la nationalité des 11 victimes présumées. Israël n’avait pas encore fait de déclarations officielles sur ces décès.)

Le ministre de la Protection de l’environnement, Zeev Elkin, prend la parole lors d’une conférence de presse au Fonds national juif à Jérusalem, le 27 mars 2017. (Hadas Parush/Flash90)

La semaine dernière, Tsahal a révélé que son unité de renseignement militaire 8200 avait déjoué une tentative du groupe djihadiste islamique de faire exploser un avion en provenance d’Australie en août dernier.

La divulgation a été un geste inhabituel pour l’armée israélienne, qui garde généralement le silence sur les opérations de l’unité secrète 8200, semblable à l’American National Security Agency, qui recueille des informations à partir de communications électroniques, également appelées renseignement électromagnétique.

Lire la suite ici fr.timesofisrael.com

Aucun commentaires

Laisser un commentaire